Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Les instances paritaires  / CHSCTSD 


fontsizedown
fontsizeup

Synthèse du CHSCTD du 23 11 2017

jeudi 7 décembre 2017

Le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Contitions de Travail) était présidé par M. Sieye, IA-DASEN, président de droit. Il a annoncé qu’il présiderait toutes les réunions du CHSCT.

- Fiches RSST (Registre Santé Sécurité au Travail)

Les personnels utilisent de plus en plus les fiches RSST.
Ces fiches se trouvent dans le registre santé, sécurité au travail (présent dans tous les services et téléchargeables sur le site du Rectorat de Grenoble) et permettent de déclarer, à son supérieur hiérarchique, des situations où l’on subit un risque pour sa santé et sa sécurité sur son lieu de travail. Pour toute fiche écrite, une réponse doit être apportée !
Les situations décrites dans ces fiches font l’objet d’un suivi régulier entre le conseiller de prévention et le secrétaire du CHSCT, afin de veiller à ce que des solutions soient fournies par l’administration.
Toutes ne sont pas traitées lors des réunions plénières du CHSCT. Seules les problématiques récurrentes et/ou graves le sont.

Les problématiques qui ressortent actuellement sont très souvent :

  • L’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers
    Ce n’est pas sans raison si les représentants SNUipp-FSU du personnel dénoncent continuellement la disparition programmée des RASED, la politique de l’inclusion sans formation, ni moyens, le manque de places dans les établissement spécialisés.
  • Les agressions des personnels dans l’exercice de leur fonction
    Ce phénomène a probablement été amplifié par les coups de matraque institutionnels et le discrédit que subissent les enseignants depuis des années. Les représentants SNUipp-FSU du personnel ne cessent de militer contre ces atteintes.
  • Les relations au travail avec les supérieurs hiérarchiques
    Là encore, les représentants SNUipp-FSU du personnel tirent le signal d’alarme depuis bien longtemps en ce qui concerne le newmanagement et la soi-disante simplification des taches.

- Les visites d’établissements

Présentation du bilan de la visite de l’école élémentaire Buisson de Valence, effectuée le 13 juin 2017.

Il ressort de cette visite que l’investissement personnel des enseignants, qui permet de faire fonctionner l’école dans de bonnes conditions et dans le souci permanent d’un enseignement de qualité, est très important, mais malheureusement souvent invisible au niveau institutionnel, chronophage et épuisant sur le long terme.

Les phénomènes d’agressivité de la part de quelques enfants et de quelques familles, bien que ponctuels, sont assez présents.

Les locaux de l’école ont été rénovés, mais en même temps la mairie y a regroupé deux écoles. Il y a donc eu une restructuration qui a déplacé l’école élémentaire au second étage, l’école maternelle au premier étage, avec une classe de CP et le bureau de la directrice de l’école élémentaire au rez-de-chaussée.

La charge de travail de la directrice, qui n’a qu’un quart de décharge, est importante. Elle dispose d’une EVS (jusqu’à juin 2018) qui est un appui important.

La directrice est présente, le 23 novembre, lors du compte-rendu de la visite. Elle souligne qu’il y a une augmentation des problématiques concernant l’accueil des élèves. Cela fatigue de plus en plus. L’équipe pédagogique commence à remplir des fiches RSST et va les faire remonter.

Il existe une forte demande de l’équipe pédagogique pour une reconnaissance en REP. Il y a une inquiétude avec le départ de l’EVS en juin (fin du contrat) et l’avenir du poste de « maître plus ».

Le SNUipp-FSU n’a pas manqué de rappeler que l’école ne peut fonctionner et surtout remplir son rôle que si des personnels reconnus, formés et en nombre suffisant y travaillent.

- Visites à venir

L’école élémentaire Rigaud, à Valence, a été retenue, sur proposition des représentants du personnel. Une délégation du CHSCT s’y rendra le mardi 23 janvier 2018.

Une visite de suivi de l’EREA « Portes du soleil », à Montélimar, va aussi être effectuée durant cette année scolaire. Cette visite, actée depuis l’année dernière, fait suite à la visite extraordinaire effectuée par le CHSCT, le 31 mars 2017.

- Bilan d’activité du réseau SST et programme de prévention 2017/2018

Les représentants du personnel du CHSCT avaient sollicité, auprès de l’IA-DASEN, la tenue d’une réunion extraordinaire afin de présenter correctement ce bilan et ce programme de prévention, mais cela nous a été refusé.
Les représentants du personnel ont donc eu droit à une présentation « accélérée », en fin de réunion, avec une partie des membres qui n’était plus là (il était 18h15 et la réunion avait commencé à 14h…). Il n’y a donc pas eu de discussion possible. Les représentants des personnels ont juste assisté à un déroulement de chiffres et d’actions.

Dans ces conditions, comment « permettre aux CHSCT d’identifier des situations de travail caractéristiques et de proposer des mesures de prévention », comme l’indiquent les Orientations Stratégiques Ministérielles en matière de politique de prévention des risques professionnels dans les services et les établissements de l’éducation nationale 2017/2018 ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 193


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan