Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / EVS / AVS 


fontsizedown
fontsizeup

Mobilisation nationale contre la précarité dans l’Education Nationale

Compte rendu Audience DSDEN 5 avril 2018

jeudi 26 avril 2018

Dans le cadre de la mobilisation nationale contre la précarité dans l’Éducation Nationale, les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel, au sein d’une délégation intersyndicale, ont été reçus en audience à la DSDEN jeudi 5 avril 2018, par M. SIEYE, Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale, Mme BISTOS, Inspectrice de l’Education Nationale Adjointe et M. WISMER, Secrétaire Général de la DSDEN.

Le gouvernement a programmé une forte baisse des contrats CUI pour les années 2018 et suivantes. De plus, de nouvelles conditions d’éligibilité aux contrats aidés vont être mises en application dans l’Éducation nationale avec l’arrivée des Contrats ou Parcours Emploi Compétences (CEC ou PEC). Les différentes applications des textes au niveau académique ne sont pas connues à ce jour.

Dans le cadre de la transformation des contrats CUI en contrat AESH appelée "déprécarisation", 53 ETP (Équivalents Temps Pleins) vont permettre le recrutement de 88 personnels (sur une quotité de travail de 60%) à la rentrée 2018. Nouveauté 2018, ces personnels en contrat CUI peuvent voir leur contrat transformé en contrat AESH après 9 mois minimum au lieu des 24 mois exigés jusqu’à présent.

De plus 50 ETP vont être réservés au recrutement de contrats AESH sur condition de diplôme (DEAES : diplôme d’état d’accompagnant éducatif et social) ou avec expérience dans le domaine de l’accompagnement d’enfant en situation de handicap (anciens AVS ayant épuisé leurs droits à CUI).

Ces dotations budgétaires bienvenues paraissent néanmoins bien insuffisantes face aux besoins sans cesse croissants dans le département.

Lors de l’audience précédente du mois de novembre 2017, l’IA-DASEN nous avait fait part du nombre très important de notifications non suivies d’affectation d’AVS auprès des enfants des écoles de la Drôme ; aujourd’hui, il s’est félicité de la baisse de ces notifications sans effet.

Les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel ainsi que les autres membres de la délégation intersyndicale ont tempéré cet enthousiasme en précisant que cette « amélioration » était très souvent la conséquence d’une mutualisation accrue des prises en charge des AVS dans les écoles. Il n’est pas rare de voir des AVS accompagner 3, 4 voire 5 enfants notifiés. Dans ces conditions peut-on encore parler d’amélioration de la situation ?

Cette audience située après les deux GT académiques auxquels ont participé les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel a confirmé les nouvelles dispositions d’harmonisation des horaires de travail défavorables aux AVS (CUI ou AESH) à la rentrée 2018.

Le SNUipp-FSU 26, parfois au côté d’autres organisations syndicales qui se préoccupent de la question, continuera d’œuvrer pour les personnels de l’Éducation Nationale placés dans des situations de précarité inacceptables.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 480


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan