Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Les instances paritaires 


fontsizedown
fontsizeup

GT du Conseil de formation du 30/04/2018

jeudi 3 mai 2018

L’IEN Adjointe (IENA) conviait les représentants des personnels SNUipp-FSU 26 à un groupe de travail en amont du Conseil de Formation.

A l’ordre du jour, le bilan et les perspectives de la formation initiale et continue des enseignants de la Drôme.
Étaient présents l’IEN Adjointe, la CPD chargée de la formation initiale et continue, le conseiller technique chargé de l’éducation prioritaire et l’assistante de formation ainsi que 3 représentantes SNUipp-FSU 26.

Formation initiale

1. Journées d’accueil

La DSDEN 26 organise 3 temps d’accueil des PES : une journée institutionnelle, une journée plus pédagogique pour la prise en main de la classe et une journée en circonscription le mercredi de la rentrée.

Suite aux échanges des représentants SNUipp-FSU 26 avec les stagiaires depuis plusieurs années, ceux-ci ont demandé à ce que la journée soit positionnée fin août ou plus tard en septembre pour ne pas surcharger la semaine de la rentrée.

De plus, les représentants SNUipp-FSU 26 ont montré la limite pour les stagiaires de s’approprier des outils donnés fin août avec la responsabilité de la classe le premier lundi de septembre. Dans les faits, les stagiaires sont affectés au 1er septembre et sont donc invités fin août et ne pourraient pas l’être plus tôt.

Concernant le jour de la rentrée en classe, l’IENA a affirmé qu’il était intéressant dans la mesure du possible de la faire à deux en présentielle, le "titulaire" de la classe et le stagiaire.

2. Accompagnement de stages

La DSDEN 26 prend en charge également des ateliers "accompagnement de stages" massivement en septembre en français, maths, sciences de l’éducation, et une discipline au choix.

Les représentants SNUipp-FSU 26 ont rapporté que ces ateliers ne portaient hélas que sur le cycle dans lequel se déroulait le stage. Pourtant, les stagiaires ont besoin d’apports pédagogiques et didactiques dans tous les cycles.

3. Modules de parcours adaptés.

Enfin, la DSDEN assume des unités d’enseignement (UE) dans le cadre des parcours adaptés.

D’une manière générale, les représentants SNUipp-FSU 26 affirment que le 50% dans la classe est trop important en termes de charge de travail et de responsabilité ce qui occasionne l’épuisement et la démotivation de nombreux stagiaires. En mars, il y avait déjà 6 démissions et un suicide de PES dans la Drôme ce qui questionne les représentants SNUipp-FSU 26.

La formation continue

1. Bilan de l’année 2017-2018

Au plan de formation cette année, 73% des journées stagiaires ont été remplacées. Comme l’exige la règlementation, des stages sont proposés aux directeurs d’écoles pour les débutants et après 3 ans. Ils occupent une part importante du plan de formation départemental. Les autres stages de la Drôme concernent majoritairement l’enseignement en éducation prioritaire, l’ASH, le numérique et la maternelle.

Pour les représentants SNUipp-FSU 26 des personnels, ces thématiques de formation sont fondamentales et doivent bénéficier de moyens supplémentaires, 409 journées stagiaires en ASH sur un département comme la Drôme étant ridiculement peu.

De plus, les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel ont fait valoir auprès des services de la DSDEN qu’il était regrettable de former lors d’un stage 10 personnes seulement dès lors que les contraintes du remplacement dictent les jauges.

L’IENA a répondu que dans ce contexte contraint, il lui semblait intéressant de questionner les formes de stages et de favoriser les stages écoles.
Les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel avaient reçu des retours positifs des enseignants ayant pu bénéficier de stages école cette année car ils avaient pu travailler une thématique en équipe. Il paraissait d’autant plus aisé de s’emparer collectivement de thématiques de travail quand le stage était proposé assez tôt dans l’année scolaire.

La question a été posée aussi de la façon dont les écoles obtenaient un stage. L’IENA a clarifié le fonctionnement interne : les IEN sont informés du calibrage pour des stages école et connaissent les priorités nationales, ils choisissent en conséquences les écoles et les problématiques de stages école et les soumettent à l’IENA. Celle-ci souhaiterait que les problématiques de l’ASH et du numérique soient systématiquement intégrées par les formateurs dans les stages école.

Concernant les stages à candidature libre, les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel ont tenu à rappeler les règles et barèmes départementaux en vigueur dans la Drôme et le fait que les débutants 1ère et 2ème année ne bénéficient pas de priorité sur les stages qu’ils demandent contrairement à ce qui est écrit dans ce fameux document.

L’IENA a répondu qu’elle envisageait plus le continuum de formation des débutants avec des propositions d’animations pédagogiques ciblées (18h) qui se baseraient sur les compétences non acquises à l’issue de la formation initiale des stagiaires (extraction de l’application ASTUCE pour chaque stagiaire ESPE). Elle semblait toutefois prête à échanger sur les barèmes liés aux demandes de stages pour favoriser légèrement les débutants sans écarter les personnels expérimentés pour lesquels les apports de la formation continue sont importants.

Quoi qu’il en soit, les représentants SNUipp-FSU 26 du personnel pensent que tous les personnels demandant un stage de formation continue devraient pouvoir y accéder, débutants comme expérimentés, et que l’ensemble des personnels devraient être clairement avisés par les services de la DSDEN des fonctionnements concernant la demande et l’obtention de stages.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 193


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan