Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Carte Scolaire 


fontsizedown
fontsizeup

CTSD du 21 06 2018 : compte rendu

jeudi 21 juin 2018

En guise de déclaration liminaire, le SNUipp-FSU 26 fait le choix de faire lecture d’une lettre adressée à un IEN de circonscription, écrite par les délégués des parents d’élèves d’une école de la Drôme. Celle-ci est caractéristique de ce que vivent de trop nombreuses écoles : classes surchargées, accueil des élèves dégradé, inclusions réussies impossibles.

Lire le courrier des parents d’élèves élus ci-dessous

PDF - 942.5 ko

Le SNUipp-FSU 26 fait remarquer que le projet de régulation de carte scolaire n’en est pas un puisque l’ensemble des propositions faites par l’Administration se résume à des ouvertures et/ou des fermetures à suivre à la rentrée. Dans ce cas, inutile de tenir cette instance, l’objectif étant d’acter un maximum de décisions en juin pour que les équipes enseignantes sachent à quoi s’en tenir et puissent préparer au mieux la rentrée scolaire de septembre.

Le SNUipp-FSU 26 déplore encore une fois l’absence de création de poste de RASED et la création d’un seul et unique poste de TR, là où les besoins sont pourtant criant que ce soit en matière de formation continue, de continuité du service public ou d’inclusion scolaire des élèves.

Le SNUipp-FSU 26 intervient sur l’ensemble des situations présentées par l’Administration et ajoute les situations pour lesquelles il est mandaté, notamment 12 écoles pour lesquelles une ouverture pourrait d’ores et déjà être actée. Malheureusement, l’IA-DASEN, pourtant très à l’écoute lors de ce CTSD, ne prendra que trop partiellement en compte toutes nos remarques.

Le SNUipp-FSU 26 regrette qu’un poste d’ULIS école ne soit pas ouvert à Montélimar. Il estime par ailleurs que la création du poste d’ULIS école dans le Nord Drôme aurait pu se faire sur Tain afin de mieux mailler le territoire. Il précise que l’ouverture d’un poste de référent est positive si toutefois il ne se faisait pas au détriment de l’ouverture d’une ULIS école, ce qui est malheureusement le cas. Abonder l’ASH ne doit pas se résumer à déshabiller Pierre pour habiller Paul, ou l’inverse.

Le SNUipp-FSU 26 espère que le poste chargé de mission ruralité qui interviendra sur les baronnies pourra continuer à soutenir l’action pédagogique des équipes enseignantes directement auprès des élèves des écoles et ne sera pas exclusivement occupé à faire de la "formation, communication, accompagnement". Cette remarque est également valable pour les deux autres postes de chargé de mission ruralité créés dans le Diois et le Vercors.

Le SNUipp-FSU 26 regrette la fermeture du poste d’occitan sous prétexte qu’aucun personnel n’ait pu répondre favorablement aux attentes de l’Administration. Heureusement qu’on ne ferme pas tous les postes pour lesquels il n’y aurait pas de candidats à la hauteur !

Le SNUipp-FSU 26 déplore la manière dont l’ouverture de l’école Maubec à Montélimar s’est opérée puisqu’elle aura coûté 7 postes au lieu des 5 initialement prévus et n’aura pas permis de diminuer sensiblement les effectifs dans certaines écoles qui restent avec des moyennes proches de trente élèves par classe (exemple des maternelles Sarda et Margerie).


LE PROJET DE RÉGULATION DE LA CARTE SCOLAIRE


  • OUVERTURES

SAINT BARTHELEMY DE VALS - E.E.PU JACQUES PREVERT +1pULIS
EURRE - E.P.PU +1p
MONTELIMAR - E.P.PU MAUBEC +2p
CHATUZANGE LE GOUBET - E.E.PU LES MONTS DU MATIN +1p

  • OUVERTURES HORS CLASSE

TR FORMATION CONTINUE +1p
TR REMPLACEMENT +1p
REFERENT MDPH +1p
UP2A ECOLE +1/2p
CHARGE DE MISSION RURALITE +2p

  • OUVERTURES A SUIVRE*

PIERRELATTE - E.E.PU LE ROCHER
DIE - E.M.PU CHABESTAN
PIERRELATTE - E.P.PU CHARLES LOUIS DAUDEL
BEAUMONT LES VALENCE - E.E.PU PIERRE MENDES FRANCE
ESPELUCHE - E.P.PU
DIEULEFIT - E.M.PU

  • FERMETURES

CHARMES SUR L’HERBASSE - E.P.PU -1p
TAIN L’HERMITAGE - E.M.PU JULES VERNE -1p
GRANGES LES BEAUMONT - E.P.PU -1p
BOURG LES VALENCE - E.E.PU GILBERT PESTRE -1p
VALENCE - E.E.PU CELESTIN FREINET -1p
ITINERANT OCCITAN -1p
BOURDEAUX - TR -1p
MONTELIMAR - E.E.PU LES CHAMPS -1p
MONTELIMAR - E.M.PU LES CHAMPS -1p
MONTELIMAR - E.E.PU MARGERIE -1p
MONTELIMAR - E.M.PU SARDA -1p

  • BLOCAGES EN FERMETURE*

CHATEAUNEUF SUR ISERE - E.M.PU LE CHATELARD
CHATUZANGE LE GOUBET - E.M.PU LES MONTS DU MATIN
ROMANS SUR ISERE - E.M.PU LES ORS

  • LEVEE DE BLOCAGE EN FERMETURE*

MONTELIMAR - E.E.PU MARGERIE
BOURG LES VALENCE - E.M.PU L’ARMAILLER

* L’ouverture à suivre signifie qu’un comptage des effectifs sera fait à la rentrée afin de déterminer s’il convient d’ouvrir une classe ou non, le blocage en fermeture signifie que le poste est fermé provisoirement jusqu’à comptage de rentrée qui viendra confirmer la fermeture ou permettre une réouverture , la levée de blocage en fermeture signifie que le poste fermé provisoirement ré-ouvre dès le mois de juin sans nécessité d’un comptage de rentrée.

La délégation FSU vote CONTRE ce projet qui acte sur le terrain le manque d’ambition de notre gouvernement pour son école publique. FO en fait de même. La CFDT et l’UNSA s’abstiennent.


QUESTIONS DIVERSES


  • ULIS collège de l’EREA de Montélimar

Depuis cette année, les élèves d’ULIS collège comptent enfin dans les effectifs prévisionnels. Mais pourquoi ne le sont-ils pas à l’EREA de Montélimar ? L’IA-DASEN indique que l’EREA est géré au niveau du rectorat et que le comptage ou non des élèves d’ULIS ne relève pas de son champ de compétences. Le SNUipp-FSU 26 interroge à nouveau la pertinence d’avoir installé cette ULIS collège à l’EREA. Il renouvelle sa demande de compter les élèves des ULIS-école dans les mesures de carte scolaire et rappelle l’engagement de l’IA-DASEN de comptabiliser ces élèves l’année prochaine.

  • Poste "personne ressource TLA"

Le SNUipp-FSU 26 demande que le 1/2 poste "personne ressource TLA" passe à plein temps l’année prochaine dans le but de répondre aux besoins croissant d’une école qui se veut inclusive. L’IA-DASEN indique que cela ne sera pas possible. Le SNUipp-FSU déplore qu’il faille faire toujours plus pour réussir l’inclusion mais à moyens constants.

  • Unités externalisées

Le SNUipp-FSU 26 demande si dans le cadre de la convention ARS, des unités externalisées vont être créées à la rentrée prochaine. La réponse de l’IEN ASH est claire : NON.

  • Convention ruralité

Le SNUipp-FSU 26 demande sur quel contingent sont pris les postes "chargé de mission ruralité" nouvellement créés. Sur la dotation drômoise ou sur les 5 postes "convention ruralité". l’IA-DASEN précise qu’il va utiliser 3,5 postes sur les 5 postes convention ruralité, mais qu’ils ne sont pas "en plus", il doit évidemment les récupérer ailleurs puisque les 5 postes ont été utilisés à titre provisoire l’an dernier.

  • Élèves avec notification ULIS mais sans affectation

Le SNUipp-FSU 26 demande combien d’élèves ayant une notification MDPH avec une orientation en ULIS restent à ce jour sans affectation, c’est à dire sans place dans un dispositif ULIS (école et collège). L’IEN-ASH indique être en train d’étudier toutes les demandes et n’est pas en mesure de fournir un chiffre. Le SNUipp-FSU 26 précise qu’il y aurait 6 élèves avec une orientation ULIS-école sur Montélimar. l’IEN-ASH demande qu’on lui fournisse des noms car à ce jour, pour lui, il n’y aurait que deux élèves dans ce cas.

  • Bilan du remplacement drômois

Le SNUipp-FSU 26 demande une nouvelle fois que lui soit présenté un bilan du remplacement sur le département, notamment en termes de demi-journées non remplacées. Il précise avoir un certain nombre de retours des écoles assez alarmants. l’IA-DASEN indique ne pas être en capacité de présenter ce bilan aujourd’hui, mais comprend notre demande, estime que la transparence doit être faite et s’engage à y travailler avec les IEN dès la rentrée de septembre. Le SNUipp-FSU 26 regrette une nouvelle fois que sa demande reste sans réponse et qu’une fois de plus l’on reporte ce bilan qui devrait être fait systématiquement chaque année.

  • Référent EIP

Le SNUipp-FSU 26 demande quel est le personnel ressource du département qui est en charge du dossier des Élèves Intellectuellement Précoces (EIP) ou à haut potentiel. M. CARUELLE, IEN Romans Est, est le référents EIP. Il précise mettre en place quelques formations, assurer la diffusion de certaines informations, participer à certaines équipes éducatives. Il ajoute être sollicité et donc intervenir davantage auprès des enseignants du second degré. Il rappelle tout de même que dans un premier temps, les enseignants doivent questionner leur IEN avant de l’interpeller sauf en cas de problèmes spécifiques.

  • Poste délégué USEP

Le SNUipp-FSU 26 demande s’il est prévu de supprimer le poste délégué USEP. L’IA-DASEN répond qu’aucun changement n’est prévu pour le détachement et que les modifications du poste de délégué USEP ne relève pas de sa décision mais de la FOL.

  • Devenir de la TDV

Le SNUipp-FSU 26 demande à l’IA-DASEN de clarifier la situation concernant la TDV car des "rumeurs" annoncent sa disparition. l’IA-DASEN indique être particulièrement attaché à la TDV. Au contraire, il souhaite renforcer ce dispositif en invitant les futurs projets vélo à s’inscrire dans le cadre de la TDV. En revanche, il indique vouloir contraindre davantage les projets vélo hors TDV car selon lui, les prises de risque sont très importantes et pas toujours bien vécues par certains personnels parfois "embarqués" dans ces projets. La situation sera clarifiée à la rentrée de septembre.

  • Décharge supplémentaire pour les maternelles de REP

Le SNUipp-FSU 26 renouvelle sa demande pour que des 1/4 de décharge exceptionnelle puissent être attribués aux directions des écoles maternelles REP, comme c’est le cas pour les directions des écoles élémentaires REP. L’IA-DASEN précise être plutôt dans une volonté de régularisation. Comprendre, s’il doit y avoir une évolution sur cette question, ce sera plutôt la suppression des 1/4 en élémentaire que l’extension des 1/4 à la maternelle.

  • ATSEM réunis sur temps scolaire

Le SNUipp-FSU 26 intervient sur le cas d’une école maternelle où le maire de la commune a décidé de réunir l’ensemble des ATSEM de l’école sur le temps scolaire sans évidemment prévoir de remplacement. Les enseignants de l’école ont interpellé l’Administration de manière à faire respecter le droit, cette situation n’étant pas acceptable et surtout ne devant pas se reproduire. L’IENA et l’IEN de la circonscriptions concernée ont clairement exprimé leur accord avec l’équipe enseignante sans toutefois lui apporter les réponses concrètes attendues. Pour le SNUipp-FSU 26, il est impératif d’intervenir fermement si l’on ne veut pas que la situation se reproduise. A suivre.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 194


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan