Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Promotions  / promotions 2017 2018 


fontsizedown
fontsizeup

Promotions Hors Classe : cherchez l’erreur

jeudi 28 juin 2018

La promotion à la Hors Classe (HC) des professeurs d’école pour la rentrée 2018 était à l’ordre du jour de la CAPD du 25 juin 2018.

Pour la première fois un nouveau barème était mis en place dans le cadre du PPCR et on ne peut que constater que les injustices de l’ancien barème basé exclusivement sur la note et l’échelon ne sont pas gommées, au contraire.

Si les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels ont refusé de statuer sur les propositions de promotion à la hors classe 2018, c’est pour de nombreuses raisons :

- En premier lieu, le jour de la CAPD, le nombre de promus dans la Drôme n’était toujours pas publié officiellement par le ministère. Scandaleux et inacceptable !

- Le calcul du barème proposé par l’algorithme du Ministère est erroné, il ajoute 10 points de manière systématique et injustifiée à tous les collègues reclassés dans leur échelon en date du 01/09/2017. Les services des différentes académies ont connaissance de ce dysfonctionnement mais n’ont pas prévu de modifications de barème. Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels ont recalculé les barèmes en conservant les autres critères de calcul et constatent que 4 collègues sont concernés par cette erreur. Si cela devait rester en l’état, ces 4 collègues seraient fortement invités à saisir le tribunal administratif.

- Deuxième élément du barème 2018, des appréciations de l’IA-DASEN basées sur les avis des IEN sont attribuées à chaque personnel promouvable. Or, la circulaire sur la HC du 20 février 2018 précise que ces avis sont définitifs et seront appliqués aux futures campagnes de promotion. De nombreux collègues sont affectés par l’avis donné par leur IEN de circonscription et s’interrogent sur les conditions dans lesquelles a été formulé cet avis. Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels souhaitent que ces avis soient modifiables pour les futures campagnes de promotion et que soient clairement définis les critères choisis par les IEN. De plus, les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels se sont rendu compte d’un déséquilibre important des avis selon les circonscriptions. Autrement dit, si l’on souhaite avoir un avis « très satisfaisant » il vaut mieux enseigner à Montélimar qu’à Nyons ! L’iniquité d’avant PPCR perdure !

Si vous souhaitez contester l’avis de votre IEN, le SNUipp-FSU 26 vous propose un modèle de courrier à adresser au IA-DASEN sous couvert de votre IEN.

PDF - 31.3 ko

- La circulaire du 20 février 2018 ne précise pas les discriminants de départage des promouvables ayant le même barème. Les départements auraient reçu une note précisant ces critères permettant de départager les nombreux ex aequo. Ces critères seraient dans l’ordre : ancienneté dans le grade de professeur des écoles, rang décroissant d’échelon dans la plage d’appel, ancienneté dans l’échelon, nom de naissance (ordre alphabétique)… Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels réclament que l’AGS soit le principal discriminant, tout autre choix pénalise fortement les anciens instituteurs qui voient toutes leurs années d’enseignement antérieures à leur passage dans le corps des PE non comptabilisées dans leur calcul d’ancienneté ! Intolérable pour tous ces collègues qui sont souvent les plus anciens et pour lesquels le passage à la hors classe est urgent.

- Les services de la DSDEN de la Drôme ont ajouté un discriminant visant à équilibrer les promus par circonscriptions pour ne pas pénaliser les enseignants selon leur situation géographique dans le département. Si cette initiative semble louable au premier abord, ce choix rend le barème encore plus incompréhensible et opaque qu’il ne l’était déjà et entraîne une situation ubuesque : la dernière collègue, celle classée 200ème dans la liste des promouvables, se retrouve dans les 109 promus, passant ainsi devant des dizaines de collègues ayant un barème supérieur au sien. Cherchez l’erreur !

C’est pour toutes ces raisons que les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels ont refusé de valider une liste de promus totalement arbitraire. l’IA-DASEN en a convenu puisqu’il a décidé qu’une nouvelle date de CAPD serait proposée pour l’étude de la HC.

Le SNUipp-FSU 26 espère que ses remarques seront enfin prises en compte et que l’égalité de traitement soit assurée entre les personnels concernés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 415


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan