Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Les instances paritaires  / CAPD 


fontsizedown
fontsizeup

Groupe de travail du 22/11/2018 : avancement PPCR

jeudi 29 novembre 2018

Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels ont participé jeudi 22 novembre 2018 à un groupe de travail sur l’avancement et les postes à exigence particulière.

1. L’avancement de carrière

- Avancement normal : cadre général

Tous les collègues qui ont le temps nécessaire dans leur échelon vont basculer automatiquement à l’échelon supérieur. Cette décision sera actée lors de la CAPD du 31 janvier 2018, avec effet rétroactif pour tous les personnels dont la date de promotion est antérieure (du 01/09/2018 au 31/01/2019).

- Avancements accélérés aux échelons 6 et 8

206 collègues aux échelons 6 et 8 étaient concernés par l’avancement accéléré d’une année. Ces personnels ont bénéficié d’un rendez-vous de carrière au cours de l’année scolaire 2017-2018 et ont reçu l’appréciation du DASEN à la fin du mois de septembre 2018. Parmi ces 206 promouvables, 30% vont bénéficier d’une accélération de carrière d’un an pour accéder à l’échelon supérieur.

Passage accéléré de l’échelon 6 à 7 :

Les documents fournis lors de ce groupe de travail font apparaître que 92 collègues (85 femmes et 7 hommes) sont promouvables au 7ème échelon et peuvent ainsi bénéficier de l’accélération de carrière. 30% d’entre eux seront promus ce qui représente 28 collègues ; 25 femmes et 3 hommes afin de respecter la proportion de femmes et d’hommes dans la plage d’appel. Sur ces 28 promus, 20 ont un avis « excellent » et 8 sont à départager parmi les 39 avis « très satisfaisant ».

Passage accéléré de l’échelon 8 à 9 :

En ce qui concerne le passage accéléré au 9ème échelon, 114 collègues sont promouvables (95 femmes et 19 hommes). Parmi eux, 34 seront promus ; 28 femmes et 6 hommes. Sur les 34 promus, 26 ont un avis « excellent » et 8 sont à départager parmi les 57 avis « très satisfaisant ».

Départage des ex-æquo :

Ensuite, la question des critères de départage des ex-æquo est posée.
Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels ont une nouvelle fois demandé que l’AGS soit privilégiée en tant que seul élément permettant l’équité de traitement.

Malheureusement, les services des personnels de la DSDEN ont choisi de prioriser d’autres critères avant l’AGS :

a) Dans un premier temps, 4 items de la grille d’évaluation ont été observés : Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique ; Construire, mettre en œuvre et animer des situations d’enseignement et d’apprentissage prenant en compte la diversité des élèves ; Evaluer les progrès et les acquisitions des élèves ; Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques.

b) Ensuite, l’appréciation littérale de l’IEN sera prise ne compte.

c) Enfin l’AGS permettra de départager les éventuels ex-æquo après l’observation des deux premiers critères a) et b).

On le voit, on est bien loin des propositions du SNUipp-FSU 26 et on ne peut que regretter l’opacité des critères de départage choisis !

Pourquoi faire simple et juste quand on peut faire illisible et arbitraire !

- Passage à la Hors Classe (HC) :

Enfin, 119 collègues ont bénéficié de leur 3ème rendez-vous de carrière pour l’inscription au tableau d’avancement à la Hors classe (97 femmes et 22 hommes). Cette année, pour la campagne 2019, 847 collègues sont promouvables, on ne connait pas pour l’heure le nombre de propositions de promotions.

Les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels sont intervenus pour demander que les appréciations du DASEN soient connus de tous ; pour la plupart des collègues seuls les avis de l’IEN ont été visibles sur I-prof lors de la campagne 2018. Le passage à la HC s’est donc fait sur la base d’une appréciation du DASEN dont les collègues n’avaient pas connaissance, et pour cause, ils n’y avaient pas accès !

Par ailleurs, les services des personnels de la DSDEN ont réaffirmé que les avis donnés par le DASEN lors de la campagne 2018 ne seraient pas revus pour la campagne 2019 malgré les demandes répétées des délégués SNUipp-FSU des personnels et des collègues.
De plus, aucune directive ministérielle pour la prise en compte de l’AGS n’est encore parvenue dans les académies et les départements ; les anciens instits risquent fort d’être encore lésés si rien ne change avant le lancement de la campagne de promotions à la Hors classe 2019.

Un groupe de travail spécifique sur le barème de la Hors classe devrait se tenir au printemps 2019 ; les délégués SNUipp-FSU 26 des personnels feront tout pour que l’injustice qui frappe les anciens instituteurs et les retraitables soit réparée.
Seule consolation, le critère de modulation par circonscription choisi par les services des personnels de la DSDEN de la Drôme devrait être abandonné, ce qui permettrait cette année une meilleure lisibilité du barème de promotion à la HC.

Remarque pour une désintox :
Comme l’atteste le tableau ci-dessous issus des données ministérielles, et contrairement à ce qu’affirme certaines organisations syndicales, le nombre de promus à la HC a augmenté de manière significative depuis 2012 grâce à la mise en œuvre du protocole PPCR.

- Recours PPCR

Les collègues ayant fait recours concernant l’avis porté par le DASEN ont reçu la réponse avant le 20 novembre 2018, l’absence de réponse signifiant le refus du recours. Ces collègues ont jusqu’au 20 décembre 2018, pour exprimer par un courrier adressé au DASEN le souhait que leur demande soit étudiée lors de la CAPD du 17 janvier 2019.

2. Les postes à exigence particulière

La circulaire départementale sur les postes à exigence particulière et les appels à candidatures paraîtra le 17 décembre 2018.

Pour les postes de CP et CE1 dédoublés, même si leur recrutement ne rentre pas dans le cadre général des appels à candidatures, il s’agit de postes à profil. Le conseil des maîtres reste en charge de l’organisation de ces postes en lien avec les IEN.

Les délégués SNUipp-FSU26 des personnels réaffirment leur désir de voir les postes en REP et REP + sortis des vœux géographiques afin que ces postes ne soient plus subis mais choisis par les collègues.

Ils ont de plus rappelé leur opposition à la multiplication des postes à profil dont la liste reste toujours aussi conséquente.

Seul point positif, le calendrier proposé par les services de la DSDEN. Il devrait laisser des délais plus importants aux collègues et la tenue de commissions bien en amont du mouvement intra-départemental.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 223


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan