Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT 


fontsizedown
fontsizeup

La politique En Marche dans la Drôme

lundi 17 février 2020

Les représentants SNUipp-FSU 26 sont écœurés de l’absence d’accompagnement administratif des personnels confrontés à des difficultés de santé de toutes sortes :
- Le Comité Médical Départemental dysfonctionne complètement et ne peut plus jouer son rôle de conseil auprès de l’IA dans ces conditions : dossiers qui passent après des mois de congé maladie ordinaire des personnels demandeurs, des refus stipulés par l’IA sans aucune annexe en précisant le contexte, absence d’information des personnels sur la date de passage au Comité Médical Départemental, nombre de refus alarmant, décisions d’octroi arrivant lorsque la période arrive à sa fin...
- Certains dossiers de demande sont perdus alors que pour d’autres les droits à recours ne sont pas respectés.
- Une circulaire est publiée concernant le Congé pour Invalidité Temporaire Imputable au Service où on ose demander à un personnel en accident de service d’avancer les frais médicaux durant l’instruction de sa demande !

Et que dire du traitement qui est fait lorsqu’une enseignante de la Drôme signale des faits d’une extrême gravité et alors qu’une reconnaissance d’imputabilité au service a été octroyée suite au suicide de son mari ?
La réponse administrative de Monsieur l’Inspecteur d’Académie fut d’abord d’afficher en CHSCT une promotion à la personne en charge de l’encadrement dans l’établissement et nous apprenons maintenant que ce dernier a reçu les palmes académiques. Il n’y a donc aucune décence ?

Le SNUipp-FSU 26 défend certainement des "petits" enseignants mais refuse que leur vie, car on parle bien de leur santé donc de leur vie, compte moins que celle des personnels plus influents, plus menaçants ou mieux accompagnés. Ce petit monde qui se protège doit être dénoncé et l’Institution a le devoir de protéger autant ses "managers" que ceux qui lutte chaque jour pour "élever" dans les classes avec un salaire indigne et auxquels on veut promettre une retraite misérable.

Allez voir, chers dirigeants, comment s’est créée la Sécurité Sociale : avec ceux qui avaient les mains dans le cambouis, pas avec des pantins qui retourneront leur veste au prochain gouvernement. Il s’agit d’un coup de gueule mais l’injustice est trop grande.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 27


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan