Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Evaluations 


fontsizedown
fontsizeup

Evaluations mi-CP : bienveillante pression ?

Lorsque la démagogie subroge la pédagogie

vendredi 24 mai 2019

Suite aux annonces ministérielles sur les résultats aux évaluations mi-CP, la critique ne s’est pas faite attendre. Et pour cause, la ficelle était tellement grosse. Comment peut-on croire que le nombre d’élèves en difficulté pourrait baisser de 20 points en quelques semaines ? Cette logique de manipulation des chiffres s’inscrit dans un projet plus vaste où le Ministre rêve d’être juge et partie. Roland Goigoux, dans un article détaillé du café pédagogique décortique la logique "en marche" et pointe du doigt ses insuffisances.

Au moment où le ministre de l’éducation nationale poursuit sa propagande pour tenter de défendre le bien-fondé de ses évaluations standardisées à l’échelle nationale, dans la Drôme, notre Inspecteur d’Académie s’emploie à exercer, selon ses propres termes, une "pression bienveillante".

Les mots ayant un sens, l’usage d’oxymores est devenu une nécessité dans la bouche de nos décideurs et de leurs exécutants. Il faut dire que la pratique du "en même temps" suppose de pousser toujours un peu plus loin les paradoxes.

Notre IA a ainsi décidé de rencontrer tous les enseignants de la Drôme ayant signifié leur rejet du protocole, et ce, même après avoir reçus la lettre de menace de leur cher supérieur hiérarchique. Voilà donc notre IA qui arpente le territoire, à la recherche des récalcitrants.

Fait troublant, l’IA visite les écoles concernées et refuse de rencontrer les personnels si ces derniers sont accompagnés d’un délégué SNUipp-FSU 26 du personnel. Pour nous, ce refus est inacceptable et révèle les véritables intentions de notre IA-DASEN.

Son objectif n’est pas d’écouter ou de comprendre pour tenter de convaincre mais bien d’imposer. Pour ce faire, les stratégies de communication sont au point. L’IA n’oubliera pas de rappeler à chacun les conséquences potentielles sur sa carrière et invitera les personnels dissidents à réfléchir à l’opportunité de participer au mouvement afin de laisser les postes de CP à ceux qui voudront bien plier.

C’est bien "en marche forcée", avec toute la "bienveillance" du pouvoir hiérarchique local que les enseignants vont bientôt être contraints d’appliquer les mêmes recettes, au même moment, par automatisme et sans réfléchir, afin de répondre aux attentes des évaluations standardisées et rentrer dans la logique du pilotage par les résultats.

Le SNUipp-FSU 26 maintient sa consigne de non passation des évaluations standardisées.

Il soutient les personnels qui ont décidé d’entrer dans une forme de sage résistance.

Il dénonce les dérives qui se profilent pour les prochaines années scolaires avec la multiplication des protocoles d’évaluations et la diffusion de plus en plus large des résultats visant à mettre les équipes et établissements en concurrence.

Le SNUipp-FSU 26 ne manque pas de rappeler ses mandats lors des instances et accompagnera tous les collègues qui le souhaitent même si l’IA ne le veut pas.

Mais le rapport de force ne peut se limiter à la désobéissance de quelques-uns qui oseraient dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Par solidarité et par souci d’efficacité, c’est au plus grand nombre d’enseignants d’exprimer son opposition en se mobilisant collectivement. Pour cela, les organisations syndicales proposent des modalités d’action qu’il nous faut investir (voir le lien ci-dessous).

En mai, soyons mobilisés

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 84


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan