Retour accueil

Vous êtes actuellement : SYNDICAT  / Les instances paritaires  / GT divers 


fontsizedown
fontsizeup

GT du 04 06 2019 : Nouvelles circonscriptions 2019

Redéploiement ou comment gérer la pénurie ?

mardi 4 juin 2019

Le sujet de ce groupe de travail était de nous expliciter le redéploiement des personnels itinérants suite au redécoupage des circonscriptions prévu à la rentrée 2019. La réalité est tout autre selon les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel car il s’agissait surtout de constater la pénurie des moyens d’accompagnement des élèves en difficulté et la gestion laborieuse des personnels remplaçants.

Les Maitres E

Avec une moyenne départementale glorieuse de 1120 élèves / maître E les services nous expliquent qu’il faut rééquilibrer à la marge d’une circonscription à une autre.

Le premier critère pris en compte par l’Administration est la variation d’effectif avant et après redécoupage des circonscriptions, soit le nombre d’élèves par Maître E dans les nouvelles circonscriptions rapporté à la moyenne départementale.

Si vous ne l’aviez pas constaté, sachez que grâce à ce GT, la lumière est faite sur la dotation exceptionnelle de la circonscription Pays de Romans (future Romans Isère). Il n’est pas sûr que les collègues de ce secteur partagent ce point de vue et soient ravis d’apprendre qu’ils se verront perdre un poste de maître E à la rentrée 2020 !
D’autres critères auraient pu être pris en compte d’après les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel notamment le nombre de demandes d’interventions RASED faites par les collègues, ainsi que les indicateurs des Pôles Ressources, là où ils sont mis en place.

Pour la Secrétaire Générale, il faut prendre en compte les éléments les plus objectifs possibles mais sans tenir compte du saccage du maillage des RASED en 2009.

Sur l’ensemble du département, il y aurait donc un redéploiement de -3/+3 sur les deux rentrées à venir.

- A la rentrée 2019, Montélimar se verrait attribuer un maître E supplémentaire, et dans le même temps, Nyons en perdrait un.
- A la rentrée 2020, Crest et Romans Isère perdraient un maître E, Montélimar et Romans Vercors gagneraient chacune un Maître E.

Pour le SNUipp-FSU 26, ce que fait apparaître ces tableaux c’est une situation très dégradée voire catastrophique des RASED. Par exemple, imaginer perdre un poste de maître E sur le secteur de Romans est inenvisageable ! Sur la ville de Romans, près de 90 % des écoles sont en éducation prioritaire !

La Secrétaire Générale (SG) entend les revendications des délégués SNUipp-FSU 26 du personnel et indique que tout le monde souhaiterait plus de postes mais que la situation structurelle est ce qu’elle est et que les éléments donnés sont uniquement dans le cadre du redéploiement envisagé.

Les IEN partagent également ce constat de la nécessité de postes supplémentaires sur le territoire.

Quid des maîtres G ? Les services annoncent qu’il reste 2 maîtres G alors que le SNUipp-FSU 26 indique qu’il y en a 5 sur le département car certains d’entre eux sont sur des postes de E avec des missions de G… Ces 3 collègues sont donc comptés dans les statistiques de E faussant les calculs des services !

Il faudra se battre au CTSD le 21/06/2019 pour obtenir le maintien du poste de maître E sur la circonscription de Romans Isère.

Psy EN

Le ratio départemental est de 1493 élèves / Psy EN ! Merveilleux...
Aucun redéploiement ne sera effectué à la rentrée 2019.
A la rentrée 2020, les secteurs de Crest et de Nyons perdraient un poste de Psy EN, alors que les circonscriptions de Montélimar et Crest Vallée de la Drôme se verraient doter d’un Psy EN supplémentaire.

Les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel ont dénoncé la situation à la rentrée 2019 qui s’annonce catastrophique notamment pour les circonscriptions de Montélimar (2275 élèves / PsyEN) et Crest Vallée de la Drôme (2615 élèves / PsyEN). La Secrétaire Générale explique que les PsyEN des circonscriptions voisines vont devoir « apprécier leurs périmètres d’intervention par solidarité pour l’année scolaire à venir ». Tout un programme ...

Quant à la situation de la circonscription de Valence Hermitage qui aura un ratio de 1931 élèves / PsyEN à la rentrée 2019 et également à la rentrée 2020 puisqu’aucun moyen supplémentaire n’est prévu ; la SG évoque la possibilité de faire parler la solidarité bi-départementale ! En gros, que les personnels ardéchois pourraient venir renforcer les personnel drômois ou inversement… Ah bon ! Il nous avait été pourtant dit que les personnels de la circonscription bi-départementale resteraient dans leur département d’affectation. Les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel ont réaffirmé que les droits des personnels ne peuvent être assurés que dans un cadre réglementaire qui n’est pas respecté avec les expérimentations à tout va, voulues par l’IA-DASEN.

Les titulaires remplaçants

Les ratios sont appréciés en fonction des caractéristiques suivantes :
- Nombre de PE susceptibles d’être remplacés
- Nombre d’écoles < 4 classes
Le ratio départemental est d’un TR pour 9,5 enseignants.
La circonscription de Crest perdrait un poste de TR à la rentrée 2019 et un autre à la rentrée 2020, dans le même temps, la circonscription de St Vallier se verrait attribuer un poste supplémentaire à la rentrée 2019 ainsi que la circonscription de Crest vallée de la Drôme à la rentrée 2020.
Les TR ASH ne seront pas impactés par le redéploiement.

Les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel ont déploré les arrangements comptables réalisés par l’Administration qui, pour abonder la circonscription de St Vallier se trouvant en difficulté à la rentrée 2019 (1 TR pour 12 PE), supprimerait un poste de TR sur Crest. Puisque c’est bien connu… il n’y a pas de problème de remplacement sur la circonscription de Crest.
Rappelons tout de même que toutes les circonscriptions ont perdu un poste de TR au CTSD de cette année.

Encore de belles perspectives à venir et des échanges houleux en CTSD pour demander des moyens supplémentaires « invisibles », alors que monsieur le directeur académique préfère les annonces médiatiques qui lui assurent une image en parfaite cohérence avec le discours du ministère sur la priorité au primaire (dédoublement des classes de GS prévu dans le REP+). Les délégués SNUipp-FSU 26 du personnel se battront toujours pour la réussite des élèves en dehors de tout jeu médiatique.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 88


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan