Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS  / Pétitions / Divers 


fontsizedown
fontsizeup

Décès de Christine Renon, directrice de Pantin

vendredi 27 septembre 2019

Le décès de Christine RENON, directrice d’école à Pantin, est un choc et résonne en chacun, d’autant qu’elle laisse un courrier poignant.
Le SNUipp-FSU 93 a publié un communiqué, a déclenché une alerte sociale et a exigé la tenue en urgence d’un Comité d’Hygiène et Sécurité & Conditions de Travail Départemental extraordinaire (CHSCT). Les responsabilités doivent être établies et des mesures concrètes doivent être prises pour garantir la santé et l’intégrité physique et morale de tous les personnels.

PDF - 408.5 ko
courrier

Le CHSCT départemental du 93 se tiendra jeudi 03 octobre à 14h.

Le SNUipp-FSU 93 avec l’intersyndicale appellent les collègues à être en grève massivement ce jour là et au rassemblement devant la DSDEN 93, lieu de la tenue du CHSCT.

L’institution est responsable. Souhaitons que les personnels soient nombreu-ses en grève et au rassemblement pour le lui rappeler et faire que la mort tragique de la collègue ne soit pas vaine.

Si vous le souhaitez, vous pouvez apposer une affiche à la porte de votre classe.

Word - 58.5 ko
Affiche

Dans sa région, une marche blanche sera organisée en accord avec la famille de Christine Renon le week-end prochain ou suivant afin de permettre non seulement aux collègues qui le souhaitent mais également aux familles de venir manifester leur soutien.

Le SNUipp-FSU 26 n’accepte pas le silence de l’Etat quant à l’acte de cette directrice d’école lorsqu’on sait dans quel situation de stress et de surcharge de travail sont les personnels soumis aux injonctions ministérielles .

N’hésitez pas à nous envoyez vos témoignages si vous en sentez le besoin par mail (snu26@snuipp.fr) ou par courrier postal (SNUipp-FSU 26 - 17 rue Georges Bizet - 26000 Valence).

Le SNUipp-FSU 26 qui se fait le relai des actions du 93 à ce jour, vous fera connaître les actions qui seront décidées localement.

Ci-dessous, un extrait d’un article intitulé "Un temps pour assujettir" à lire sur le site de l’institut de recherche de la FSU.

Un temps pour assujettir

Pourquoi sommes-nous si fatigués ? Pourquoi avons-nous constamment le sentiment que nous n’avons plus le temps de ne rien faire, plus le temps en tout cas de bien faire notre travail ? Quelle est l’origine de cette fatigue malsaine ? Prenons un peu de recul.

Par ÉVELYNE BECHTOLD-ROGNON, professeure de philosophie dans un lycée du nord de l’Essonne, autrice de Pourquoi joindre l’inutile au désagréable, En finir avec le nouveau management public (Éd. de l’Atelier, 2018), membre de l’Institut de recherches de la FSU.

Ainsi s’éclaire un pan de ce que vivent aujourd’hui la plupart des agents de la fonction publique. Travailler beaucoup, elles et ils en ont l’habitude et n’y rechignent pas si cela se traduit par une amélioration des services rendus au public. Mais multiplier des tâches dont on ne voit pas le sens, ajouter des couches au mille-feuille bureaucratique, cela, elles et ils ne le comprennent ni ne l’acceptent. Car elles et ils en perçoivent confusément la finalité : leur voler du temps. Parasité par les tâches chronophages liées au « reporting » (mails, rapports, projets, comptes-rendus à rédiger, indicateurs à renseigner, etc.), chacun souffre de délaisser le cœur de son activité."

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 26


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan