Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Rassemblement et Hommage à Christine Renon

mardi 1er octobre 2019

Émotion, colère, indignation, … Résistance et construction

En Seine Saint Denis, Christine Renon, une directrice a mis fin à ses jours dans son école en laissant derrière elle une lettre où elle a écrit sa souffrance et son épuisement au travail.

La disproportion entre la demande de minute de silence à effectuer lundi en hommage à Jacques Chirac et le silence assourdissant de l’Éducation nationale autour du décès de notre collègue Christine Renon est choquante. La section départementale du SNUipp-FSU 26 propose un cadre d’expression, de mobilisation et d’action en hommage à Christine Renon, pour que l’institution prenne conscience de ses responsabilités.

Signez la pétition intersyndicale : Plus jamais ça !

PNG - 194.5 ko

Jeudi 3 octobre

jour des obsèques de Christine Renon,

rassemblons nous à partir de 17h30

à Valence (devant la DSDEN)

à Montélimar (Avenue St Martin, devant l’inspection - côté rue)

avec un brassard noir et/ou une fleur et/ou l’affiche en hommage à notre collègue

pour rendre hommage à notre collègue et signifier notre peine et notre colère.

Word - 59 ko
Affiche

Un cahier de condoléances sera à votre disposition à Valence, comme à Montélimar. Vous pourrez y apposer un message d’émotion, de colère, de soutien que nous relaierons aux collègues du 93.

Un cahier de doléances à destination du directeur académique de la Drôme sera également mis à votre disposition. Il sera pour vous l’occasion de faire remonter la dure réalité de votre quotidien d’enseignant.e.

Le SNUipp-FSU 26 a invité les autres organisations syndicales afin d’organiser conjointement ces rassemblements.

Pour information, un préavis de grève a été déposé nationalement par le SNUipp-FSU pour la journée du 3 octobre pour couvrir les personnels qui souhaitent faire grève ce jour-là.

Votre lettre d’intention de grève aurait dû parvenir avant lundi minuit...mais vu la situation, et compte tenu de notre maintien de boycott de cette déclaration, nous vous invitons à ne pas l’envoyer.


ARTICLE DU DAUPHINE LIBÉRÉ


« Belle école de la République, qu’es-tu devenue ? », « Trop de charge, pas assez de temps, nous n’avons pas de cape de super-héros », « tant de résonance dans ses maux, tant de tristesse »… Autant de témoignages laissés dans des petits cahiers d’écoliers, jeudi 3 octobre à Valence en fin d’après-midi par des enseignants et des directeurs d’école qui avaient répondu présent à l’appel d’une intersyndicale nationale pour rendre hommage à leur consœur, Christine Renon.

Cette directrice d’école maternelle à Pantin en Seine-Saint-Denis, s’est suicidée sur son lieu de travail le 21 septembre, après avoir laissé une lettre dans laquelle elle exprime son désespoir face au manque de soutien de l’Éducation nationale dans l’exercice de sa fonction.

« Une situation d’extrême souffrance au travail qui fait écho au mal-être de l’ensemble de la profession », pouvait-on notamment entendre jeudi devant la direction des services départementaux de l’Éducation nationale à Valence, où près de 80 personnes s’étaient rassemblées, fleurs à la main, pour écouter un discours intersyndical pointant la responsabilité de l’institution nationale. Mais aussi pour dire à la fois leur colère et leur tristesse suite à l’acte désespéré de cette directrice. En sa mémoire, ils ont observé plusieurs minutes de silence.

Des hommages similaires ont eu lieu un peu partout dans la Drôme et en Ardèche, comme à Montélimar où une soixantaine de personnes étaient réunies jeudi soir.

Par So.M. | Publié le 04/10/2019 à 06:07 | www.ledauphine.com

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 26


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan