Retour accueil

Vous êtes actuellement : ECOLE ET SOCIETE  / Système Educatif 


fontsizedown
fontsizeup

CDESC : un acronyme de plus

Il est urgent de décorer la vitrine

mercredi 6 novembre 2019


Le CDESC, c’est quoi encore ce truc ?


C’est le Conseil Départemental d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CDESC), déclinaison pour le département du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté académique.

Son objectif affiché, "mettre en place, avec l’ensemble des partenaires de l’école, des actions éducatives au plus près des réalités locales" dont le but est d’instaurer "un climat scolaire serein" et de "préparer les élèves à l’apprentissage de la vie en société, à la construction d’attitudes et de comportements responsables vis-à-vis de soi, des autres et de l’environnement".

Plus précisément, il vise "une lisibilité départementale et une mise en réseau des actions conduites au sein des écoles et établissements" et permettrait "à l’échelon des bassins, une mutualisation des pratiques, des formateurs et une rationalisation des partenariats".


Pourquoi ce ne sera en fait qu’un acronyme de plus ?


Qu’on commence par avoir une véritable politique d’action médico-sociale en faveur des élèves avec des médecins, des infirmiers-ères, des AS, des psychologues, ... en nombre suffisant pour répondre aux besoins. Que ces personnels soient bien formés et correctement rémunérés et après on pourra venir nous parler d’éducation à la santé.

Pour ce qui est de l’éducation à la citoyenneté, les programmes d’EMC ne sont-ils pas déjà là et n’ont-ils pas déjà fait l’objet d’une mise en avant récente.

Ainsi, ce comité "Théodule", ne visent qu’à faire de la communication supplémentaire, c’est à dire entretenir une façade, dans la droite ligne du New Management Public où l’Éducation Nationale aurait à vendre du service et ses agents devraient justifier leur salaire.

Les moyens, il n’y en aura pas. La seule chose qui va s’opérer en réalité, c’est encore plus de papiers pour rendre compte des actions déjà menées et se réunir pour s’auto-congratuler de tout ce qui est entrepris par les acteurs de terrain que sont les enseignants.
Quand on sait que les personnels des services médico-sociaux sont déjà débordés, on ne comprend pas bien en quoi cette mission supplémentaire de publicité qui leur est confiée va améliorer le service rendu aux élèves.

Enfin, que notre hiérarchie commence par nous respecter et peut-être que les usagers que sont les élèves et leurs parents en feront tout autant, sans qu’on ait besoin de monter des projets pour cela.
A force de charger la barque et de détourner les enseignants de leur rôle premier, celui de créer les conditions d’apprentissages de leurs élèves, les "éducations à" vont bientôt nous rendre nostalgique d’un Ministère de l’Instruction Publique.

Au final, les enseignants qui réalisent des projets en faveur de l’éducation à la santé et à la citoyenneté sont priés DE MONTRER QU’ILS FONT QUELQUE CHOSE EN REMPLISSANT UN TABLEAU ET DE LE RENVOYER RAPIDEMENT !.

Voilà qui résume bien la politique ambitieuse de nos décideurs :

Enseignantes, enseignants, directrices, directeurs ... Prenez urgemment encore un peu plus de temps sur celui que vous n’avez pas afin de formaliser ce que vous faites déjà et ainsi montrer à voir ce qu’on vous soupçonne de ne pas faire !

Ainsi, le climat scolaire et la santé de vos élèves s’amélioreront.

Sinon, vous pouvez aussi faire une prière (en cachette ;-), ce sera tout aussi efficace.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 16


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan