Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


fontsizedown
fontsizeup

Direction d’école : encore des réunions

Réapprendre à dire NON ?

mercredi 13 novembre 2019

Le ministre ouvre un cycle de concertations sur les évolutions de la fonction de directeurs-trices d’école. En parallèle du questionnaire qu’il adresse aux 45000 directeurs et directrices d’école, des réunions sont organisées par les IEN pour les réunir afin de « libérer la parole » et « favoriser les échanges entre pairs et avec les IEN ». Pour le ministère, « les thématiques du questionnaire pourront servir de point de départ, sans contraindre les échanges qui doivent être libres et permettre d’évoquer tous les sujets ». La présence à ces réunions reste bien facultative or certains IEN semblent leur donner un caractère obligatoire.

Lors de la présentation du calendrier de concertations, le SNUipp-FSU s’est interrogé sur la pertinence de ces réunions.

Si un espace d’échange entre pairs est nécessaire, l’IEN est-il le bon interlocuteur pour parler difficultés et souffrance au travail sachant que la plupart des études montrent qu’un nœud important se situe dans la relation hiérarchique ?

De plus, si la participation à cette réunion relève du volontariat, cela constitue un temps supplémentaire à l’initiative du supérieur hiérarchique auquel il est souvent difficile de dire non.

Afin de faciliter la participation de tous les collègues qui le souhaitent, le SNUipp-FSU a demandé au ministère que ces réunions soient organisées sur temps d’enseignement, avec remplacement et a refusé que les 108h, déjà insuffisantes, servent encore de variable d’ajustement. Le ministère a répondu par la récupération sur une animation pédagogique librement choisie.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU a demandé un changement de temporalité pour éviter que cela tombe en même temps que l’ouverture de la consultation en ligne.

S’il y a bien des enjeux propres aux directeurs-trices, les évolutions sur le fonctionnement et l’organisation de l’école concernent toute l’équipe pédagogique et à ce titre tous-tes les enseignant-es de l’école doivent pouvoir prendre la parole.

Synthèse sur ces réunions :

  • Elles sont donc facultatives.
  • Elles doivent être récupérées sur le temps d’animation pédagogique.
  • Elles ne doivent pas contraindre les réponses au questionnaire ministériel.
  • Elles doivent être une espace d’échanges libres et non orientés.

Si vous avez des choses à dire, une mission à défendre et savez ce qui manque à votre métier, n’hésitez pas à participer à ces réunions afin que le ministre écoute enfin ce qu’il refuse d’entendre par ailleurs.

Mais ne nous y trompons pas, l’objectif du ministère est aussi de faire croire qu’il agit, alors que dans les faits, il ne fait rien de concret pour donner des moyens supplémentaires ou réellement alléger la charge de travail des directeurs-rices.

Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministre par courrier pour lui dire que ces temps de concertation ne peuvent être le prétexte à différer des mesures indispensables pour que chacun et chacune aient les moyens de remplir ses missions essentielles.

Lire le courrier du SNUippp-FSU au Ministre le 08/11/2019

Dans l’attente, n’hésitez pas à ajouter à certaines de vos correspondances les logos ci-dessous, à votre convenance, selon votre interlocuteur et votre état d’exaspération face aux tâches qu’on vous imposent.

Aussi, n’hésitez pas à témoigner sur l’observatoire du SNUipp-FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 40


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan