Retour accueil

fontsizedown
fontsizeup

Journée de mobilisation des AESH le 20/11

Le SNUipp-FSU continue d’alerter

mercredi 13 novembre 2019

Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrée 2019 placée “sous le signe de la maturité et de la réussite”, les accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH) dans la Drôme vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non renouvellements massifs, salaires non versés avec des acomptes souvent indécents, affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturées et donc injoignables…

Etre AESH suppose un parcours chaotique, de renouvellement de contrat en renouvellement de contrat, la crainte de ne plus avoir de poste à la rentrée suivante, l’angoisse financière le 15 de chaque mois, la défiance parfois des équipes enseignantes, une formation inadaptée au handicap des élèves suivis.
Ils sont les variables d’ajustement d’une politique libérale faisant fi de la dignité humaine.

Enfin une circulaire académique qui précise leurs missions, indique leur lieu d’exercice, leur rémunération et définit leur temps de travail et quotité de service, celle du 19 juillet 2019. On pouvait penser qu’elle serait efficiente dès la rentrée de septembre, évidemment ce ne fut pas le cas.
Jamais une rentrée n’aura été aussi dénigrante, aussi précaire, avec en point d’orgue l’IA-DASEN les enjoignant à se rendre sur leur lieu d’exercice sans contrat de travail !!

Face à cette mascarade, le SNUipp-FSU 26 a demandé une audience le 20 septembre dernier à l’IA-DASEN pour exiger la mise en place de la circulaire et la signature des contrats de travail.

Qu’en est-il aujourd’hui ?
La semaine dernière en novembre, les directeurs ont été réceptionnaires des avenants de leur contrat de travail.

L’IA-DASEN s’était engagé à rencontrer les AESH dans chaque circonscription du département pour entendre leurs revendications, il a paru surpris devant la description des situations de certain-es accompagnant-es.

Plusieurs AESH avaient demandé l’augmentation de leur quotité de travail, certains ont été exaucés d’autres non, sur quels critères ?

Pour le remplacement des AESH en congés, s’il est de plus de 15 jours, il est fait appel à un vivier de personnels ayant été reçus en entretien. Les contrats sont de 17h30, ce qui ne correspond à rien en termes d’accompagnement des élèves. Il s’agit d’un traitement administratif hors sol.

Enfin, la question de la prise en charge des frais de déplacement reste totalement suspendue à une organisation académique. Elle est promise mais n’est pas mise en œuvre.

La route est encore longue et sinueuse, trop souvent au détriment des personnels et par conséquence à l’inclusion des élèves en situation de handicap.
Le 20 novembre un appel à une journée de mobilisation nationale pour porter les revendications des AESH est programmée. A cette occasion le SNUipp-FSU 26 s’adressera par courrier à l’IA-DASEN afin de lui rappeler les points développés ci-dessus.

Dans la Drôme, nous organiserons des réunions d’information syndicales pour informer, débattre et construire un collectif, elles auront lieu :

A Romans le 5 février et à Crest le 12 février 2020.

PDF - 242 ko
Le tract unitaire de la mobilisation du 20/11
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 40


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan