Retour accueil

Vous êtes actuellement : ECOLE ET SOCIETE 


fontsizedown
fontsizeup

Fermeture des écoles depuis lundi 16 mars

Mis à jour au 15 mars 18h30

dimanche 15 mars 2020

Fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités fermés « jusqu’à nouvel ordre » effective dès lundi.
Il est question d’un "service de garde, région par région".

Le SNUipp-FSU 26 va rester en lien avec l’inspection académique et sa secrétaire générale.

Tenez-vous informé.es !

Article intéressant de nos collègues de l’Oise, qui vivent le confinement depuis une semaine. A lire ABSOLUMENT d’ici lundi !

ENSEIGNEMENT À DISTANCE, TRAVAIL HORS LA CLASSE & CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE : Enseignement à distance, Blogs & ENT, mails & contacts aux familles, données personnelles… Le point sur les obligations de service des personnels au regard de certaines demandes de l’administration départementale bien souvent les demandes des IEN ne sont pas règlementaires et ne peuvent être initiées que sur la base du volontariat.

Le communiqué de presse du SNUipp-FSU 26

Le communiqué de la FSU

Une proposition de lettre aux parents

Word - 11.9 ko
Lettre parents fermeture écoles

Courrier de la rectrice de Grenoble du dimanche 15 mars au soir


Une série de questions avec ou sans réponse

D’autres interrogations vont sans doute surgir : faites-nous remonter vos questions !

- Quel mode de communication vers les parents d’élèves quant aux différentes consignes ? Le contexte local peut être tout à fait différent d’une école à l’autre. On peut imaginer des échanges par mail ou ENT là où cela est déjà installé mais il y a tout à mettre en œuvre ailleurs. La rectrice encourage des contacts téléphoniques réguliers. Les consignes et l’accompagnement doivent venir des équipes de circonscription au plus près du terrain et être REALISTES !

- Quelle consignes pour les collègues lundi ? Suites aus consignes d’hier soir, pas de rassemblement de personnels dans les écoles :
1. Déplacements et réunions limités.
2. Télétravail partout où c’est possible.
3. PAS de présentiel pour les personnels fragiles. Si télétravail impossible, demandez une ASA.
MAIS 2 impératifs :
1. Garder un lien avec l’administration et les familles.
2. Assurer l’accueil exceptionnel des enfants de soignants sans autre solution de garde. par le personnel strictement nécessaire (une personne ou deux maximum) et dans des conditions sanitaires adéquates (nettoyage des locaux, présence de savon ou de gel, gestes barrières et pas plus de 10 enfants dans une pièce).
Tous les personnels doivent resté.es joignables au moins par mail sur les horaires scolaires sauf ceux et celles en ASA.

- Les collègues sont-ils couverts s’ils vont à l’école ? Du coup seulement les personnels strictement nécessaires, mais il faut que le lien soit fait avec l’IEN afin de savoir qui est où quand pour entrer dans le cadre éventuel des accidents de service ou de trajet.

- Les consignes aux directeurs d’écoles sont elles particulières (missions, lieu ...) ? Ils vont... tout coordonner en lien constant avec la circonscription et rester JOIGNABLES.
Pour le SNUipp-FSU 26, il y a là un véritable risque d’usure professionnelle alors il faudra arriver à mettre les limites et quand le directeur ou la directrice a "assez" répondu dans la journée, ce sera tout. Il n’y aura pas bien sûr d’heures supplémentaires rémunérées qui sont gardées pour les SRAN sic ! En plus, les bugs d’applications informatiques usuelles se multiplient.

- Quelles modalités pour nos collègues (adjoints ou directeurs) qui sont également parents de jeunes enfants ? L’enseignant.e concerné.e signale sa situation au directeur de l’école. Il ou elle reste à domicile avec son enfant et met en œuvre un potentiel télétravail en fonction des aides techniques qui pourront lui être apportées le cas échéant. Sinon, il ou elle doit demander une ASA et ne télétravaillera pas..

- Quelles consignes pour nos collègues AESH ?
Les AESH et services civiques restent à leur domicile. Il en est de même des stagiaires INSPE.

- Quid des temps de formation prévus, sont-ils maintenus ? Aucune réunion ne doit se tenir dans les écoles. Elles doivent être reportées ou réalisées de manière dématérialisée.

- LA "continuité pédagogique" ? Quelles modalités ? Quels outils ? Quelle place du directeur d’école dans cette gestion ? Quels dispositifs pour les élèves sans équipement ou accès informatique ? Il ne peut y avoir que des réponses locales avec des échanges entre IEN et directeurs d’écoles. Il est clair que des familles n’auront pas accès à internet ni à une imprimante et que le lien se fera à l’école lors de permanences organisées afin de pouvoir leur remettre d’éventuels documents et conseils.
MAIS
Le gouvernement évoque une "continuité pédagogique" et "l’école à la maison", c’est un leurre : creusement des inégalités (inégalité d’accès au numérique, inégalité de l’aide pouvant être apportée par les parents), difficulté plus importante encore pour l’école maternelle, => enseigner ne s’improvise pas, l’expertise professionnelle des enseignants ne pourra pas être remplacée si facilement. Il vaut mieux parler de "lien".

- Service minimum soignants : Qui ? Où ? Comment ? Un arrêté va être publié en précisant les catégories sociaux professionnelles qui ouvriront droit lundi à l’accueil de leurs enfants. Les soignants concernés arriveront dès lundi dans l’école de leur secteur pour être accueillis par groupes de 10 au maximum. D’où la nécessité que les écoles soient ouvertes. Les informations peuvent évoluées rapidement.

- Maintien du salaire Oui car maintien de l’activité professionnelle d’une manière distancielle ou présentielle.

- Consignes particulières aux établissements spé ? Ces établissements (ITEP, IME...) sont-ils concernés aussi par la fermeture ? Oui pour éviter les déplacements et les regroupements d’individus.

- Spécificité de la continuité pédagogique pour la maternelle ? Cela n’a aucun sens. Par contre, dire au revoir aux familles aujourd’hui avec des principes pour celles et ceux qui vont garder les enfants de maternelle d’éviter l’exposition aux écrans pour les petits, de jouer, de dessiner et d’écouter des histoires serait peut-être une simple piste...

- Peut-on emmener nos propres enfants à l’école ? NON ! Ils sont gardés à la maison.

- Nettoyage approfondi des établissements pendant la fermeture ? Il faudra bien car les écoles sont susceptibles d’accueillir partout des enfants lundi.

- Quid d’une création d’une adresse école spécifique pour communiquer avec les familles ? A voir avec l’ERUN dans la mesure des possibilités techniques et humaines.

- Doit-on prévoir une pochette de travail (physique) emportée par nos élèves aujourd’hui ? Faites donc mais vous savez que vos élèves n’apprendront pas de nouvelles notions dans les prochaines semaines.

- Durée de la fermeture ? Le ministre évoque toute la période jusqu’aux vacances d’avril.

-  Annulation ou non des différentes réunions prévues (ESS, Anim Péda, Conseils d’école ...) ? Aucune réunion ne doit se tenir dans les écoles. Elles doivent être reportées ou réalisées de manière dématérialisée.

- Quid de la titularisation des PES (report des visites ...) ? Pas encore abordé pour l’heure.

- Affelnet et question des passages (quelles modalités pour le volet 2 d’Affelnet la transmission et la saisie devant s’effectuer entre le 16 et le 25 mars) ? En attente de consignes nationales certainement.

- Calendrier des orientations (SEGPA etc ...) ? Il faut faire le point de l’avancé avec les IEN.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 298


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan