Retour accueil

Vous êtes actuellement : ECOLE ET SOCIETE  / Système Educatif 


fontsizedown
fontsizeup

Cluster scolaire : cas d’une école drômoise

Ecole ouverte, quoi qu’il en coûte !

jeudi 15 octobre 2020

Le mot d’ordre de l’Administration est bel et bien de maintenir les écoles ouvertes quoi qu’il en coûte, notamment à ses agents …

L’équipe pédagogique d’une école proche de Valence relate ci-dessous les évènements "ubuesques" de ces derniers jours :

- PREMIER CAS COVID : vendredi 2 octobre à 9h, Mme A (enseignante) apprend le test Covid positif de son mari. Elle quitte immédiatement l’école et, en l’absence de remplaçant disponible, ses élèves sont répartis dans les autres classes de CP et CE1. Mme A est par la suite testée positive Covid, ainsi que son fils (scolarisé à l’école maternelle voisine).

- DEUXIÈME CAS COVID : lundi 5 octobre, M. B (enseignant) remplace Mme A. Jeudi 8, il rentre chez lui, fiévreux ; les élèves sont de nouveau répartis en CP et CE1. Vendredi 9 octobre, M. B est testé positif Covid !

- TROISIÈME CAS COVID : mardi 6 octobre, Mme C (enseignante), qui a remplacé 10 jours dans la classe ULISde l’école, est également testée positive Covid.

- QUATRIÈME CAS COVID : vendredi 9 octobre, un élève de la classe de Mme A est testé positif. Par ailleurs, Mme D (une autre enseignante de l’école), est absente et souffre de symptômes.

- CINQUIÈME CAS COVID : samedi 10 octobre, Mme D est testée positive Covid.

Durant le week-end, l’Éducation Nationale décide de fermer la classe de Mme A pour… seulement 2 jours le lundi 12 et le mardi 13 octobre.

Lundi 12, la classe de Mme A est donc fermée et deux classes n’ont pas de remplaçants, celle de Mme D (testée positive) et celle de M. E (enseignant de l’école), cas-contact Covid, son épouse étant positive.

- SIXIÈME CAS COVID : mardi 13 octobre, Mme F (psychologue scolaire du RASED), est absente. Mercredi 14, elle est testée positive Covid.

- SEPTIÈME CAS COVID ? : mercredi 14 octobre, Mme G (encore une autre enseignante de l’école) est fiévreuse, absente jeudi 15, non remplacée bien sûr ! ...

Ajoutons à ce tableau déjà bien noir qu’une enseignante de l’école maternelle voisine est également testée positive durant la même période.


Pendant ce temps là à la DSDEN ... où l’accueil du public est toujours proscrit.

L’Éducation Nationale rappelle à ses agents de bien respecter les gestes barrières, leur demande de veiller à la distanciation lors des repas pris en salle des maitres•ses et leur indique que leur (trop) grande école n’est pas prioritaire pour le remplacement !

La possibilité de tester l’ensemble des enseignants n’est jamais envisagée, encore moins de fermer l’école.

L’Éducation Nationale considère les "masques en slip" (possiblement toxiques ?) comme des barrières efficaces et de ce fait que ses agents ne sont pas « contact à risques »…

De là à penser que l’Administration de l’E.N. fait le gros dos en attendant les vacances qui arrivent, ne prend pas ses responsabilités et envoie ses agents au "casse-pipe"…

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 1881


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan