Retour accueil

Vous êtes actuellement : ECOLE ET SOCIETE  / Système Educatif 


fontsizedown
fontsizeup

Réponse du SNUipp aux propositions du ministère sur l’école primaire

mercredi 21 novembre 2007

Communiqué du SNUipp du 14/11/07

L’ensemble des propositions ministérielles, en l’état, apparaissent comme peu crédibles par rapport à l’objectif affiché de diviser par 3 le nombre d’élèves en grande difficulté à l’issue de l’école élémentaire.

Le ministère vient de rendre publiques des propositions sur l’école primaire et un document d’orientation qui sont soumis à discussion auprès des organisations syndicales et qui sont différentes du protocole de discussion du 08 novembre.

15 % d’élèves en situation de grande difficulté à l’école élémentaire : ce chiffre est insupportable. Les enseignants des écoles travaillent à faire reculer l’échec scolaire. Le SNUipp considère qu’il est urgent d’engager une transformation de l’école qui vise à la réussite de tous les élèves. Il formule de multiples propositions en ce sens.

L’ensemble des propositions ministérielles, en l’état, apparaissent comme peu crédibles par rapport à l’objectif affiché de diviser par 3 le nombre d’élèves en grande difficulté à l’issue de l’école élémentaire.
L’annonce de la mise en place du principe « plus de maîtres que de classes », de la volonté de « donner à l’école maternelle un programme qui respecte mieux sa spécificité pédagogique » ou de « la refonte du dispositif d’évaluation des élèves » qui est actuellement marqué par la confusion correspond à certaines de nos revendications.

En revanche la notion de priorité absolue à l’apprentissage de la langue française ne risque-t-elle pas de se traduire par la diminution de l’enseignement des mathématiques, des sciences, de l’éducation artistique, de l’EPS, de l’histoire-géographie ? La définition de temps d’accompagnement éducatif ne risque-t-elle pas d’exclure du temps scolaire certaines matières et la prise en compte des difficultés scolaires ? L’absence de référence aux RASED, à la formation continue et aux dispositifs de classe passerelle et de scolarisation de moins de trois ans est inquiétante.

- Le SNUipp renouvellera, lors de la réunion du 22 novembre, son exigence d’un calendrier de discussions, de modalités précises du dialogue incluant la garantie de pouvoir associer et consulter les enseignants des écoles.
- Le SNUipp-FSU portera toutes ses propositions en matière de réussite scolaire, de transformation de l’école et de conditions d’exercice du métier.

Il considère que l’annonce de « permettre des investissements de long terme » ou mettre en place le dispositif « plus de maîtres que de classes » exige, pour être crédible, une toute autre politique budgétaire de la part du gouvernement.

Paris, le 14 novembre 2007

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 498


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan