Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / RASED et ASH  / ASH 


fontsizedown
fontsizeup

Commission ASH second degré

vendredi 28 mars 2014

Lundi 24 mars, le SNUIPP FSU organisait une commission nationale ASH concernant les SEGPA et les EREA.

Animée par les dirigeants nationaux, une quinzaine de collègues PE de toute la France enseignants en SEGPA ou EREA, directeurs de SEGPA, éducateurs en EREA se sont retrouvés pour dresser un état des lieux avant des rencontres importantes qui vont avoir lieu au ministère au mois d’avril. Ces travaux concernaient l’ensemble des personnels, et donc pas exclusivement les PE puisque le ministère envisage le futur très proche des établissements et leur organisation.

Concernant d’abord les enseignants éducateurs en EREA, une rencontre est prévue très rapidement avec les services du ministère. Il s’agit de savoir, en amont du mouvement, comment on pourrait avoir plusieurs statuts différents en France pour un même poste. La base des 34 heures, par exemple, est communément définie par des textes réglementaires qui fonctionnent tant pour Montélimar que pour Quimper... Si on accepte sans discuter de transgresser cette unité de traitement d’agents de l’état, rien ne s’opposera à ce que des enseignants également, se voient proposer un jour un traitement, une base horaire ou des missions différentes en fonction de l’académie d’exercice... Des éclaircissements vont être demandés au rectorat de Grenoble.

Concernant les postes classes et le fonctionnement des établissements, il va falloir également être vigilant sur le devenir même des structures de l’ASH...
Le projet de décret du ministère contient déjà des informations intéressantes quant aux ordres de mission des enseignants exerçant dans le second degré, une évolution chiffrée des SEGPA et les comptes rendus de plusieurs réunions.

Quelques idées fortes vont être défendues aux cours des prochaines réunions du mois d’Avril au ministère :

- L’affirmation de la structure des SEGPA/ EREA dans le dispositif d’aide
aux élèves en grande difficulté scolaire ;
- Des éclaircissements sur l’idée des 6ème "inclusives" qui mettraient tous les élèves issus du cycle 3 dans un même cursus solaire ;
- l’affirmation du rôle de la Commission départementale de l’orientation ;
- La limitation à 15 élèves par classe et 12 en éducation prioritaire ;
- la prise en compte de 2 heures de synthèse et l’objectif des 18h/semaine pour les PE ;
- L’enjeu de la formation initiale au CAPASH ;
- Discussions autour du futur probable statut des collègues directeur
adjoints de SEGPA en Personnel de Direction.

Avantages/inconvénients/conséquences :
- La réaffirmation de la nécessité d’un seul directeur pour une seule
SEGPA ( plusieurs collègues directeurs dans certaines régions travaillent sur plusieurs établissements... ) ;
- Le refus de cours doubles (plusieurs cas de 6ème/5ème voire 4ème/3ème) comme en primaire ;
- La demande pour que tous les collègues PE perçoivent l’ISOE, comme au primaire, voire l’ISAE comme au secondaire, mais plus ni l’un, ni l’autre.

Une nouvelle rencontre de la commission est prévue au mois de mai pour faire le bilan de ces travaux et pour examiner les propositions du ministère.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 152


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan