Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Formateurs et Formation 


fontsizedown
fontsizeup

Qu’est devenue la formation continue ?

vendredi 12 septembre 2014

Dans la cadre de la refondation de l’École, le ministère de l’Éducation nationale a souhaité le retour de la formation continue des enseignants, sujet passé depuis longtemps aux oubliettes.

En effet, qui se souvient encore des stages longue durée ? Il faut remonter à 2005 pour trouver dans la PAF (Plan d’actions de formation) des stages de trois semaines. On était déjà loin des six semaines qui sont restées le minimum durant des années.

Aujourd’hui, en dehors de la pauvreté du PAF pour 2014 / 2015 (un seul stage ouvert à tous pour la maternelle, guère mieux pour l’élémentaire dont la durée n’excède pas 5 jours), les animations pédagogiques de circonscription ne permettent pas de relever le défi de l’École.

Et cerise sur le gâteau : la généralisation de M@gistère sonne le glas d’une formation digne de ce nom !

Sans parler des difficultés techniques liées à la mise en place d’une telle plate-forme, ni du flicage qui en découle juste pour nous faire peur (les conseillers pédagogiques auront, on peut l’espérer, autre chose à faire qu’à scruter les réponses des enseignants, du coup, tout ça pour ça ?), plus largement, M@gistère en répondant à un besoin de communication du ministère (retour de la formation), met à mal notre métier et est une insulte à l’intelligence collective.

Qu’est-ce qui rend une animation pédagogique intéressante ? Tout d’abord, le fait de retrouver les collègues que l’on n’a pas eu le temps de voir depuis la dernière fois. On discute, on échange... surtout autour de l’École.

Ensuite, ce sont bien sûr les échanges en lien avec le sujet de cette animation : on écoute, on se questionne, on questionne son voisin et on échange. On repart avec l’envie d’essayer dans nos classes. Faut-il encore démontrer que c’est l’interaction qui favorise la formation ?

Que l’écran soit un objet d’avenir n’est pas si certain à lire par exemple les travaux de Michel Desmurget, neuropsychologue et auteur de "TV lobotomie".

Il n’est pas question ici de balayer une bonne fois pour toutes l’intérêt des ressources numériques. Encore faut-il qu’elles ne restent que des ressources !

Imaginerait-on nos élèves face à des écrans pour une partie des programmes ?


Pour notre formation continue, soyons exigeants :

Nous ne pouvons nous satisfaire de l’interface d’un écran, qui plus est imposé par nos IEN, car l’inscription des enseignants est automatique.

Pour le SNUipp-FSU 26 les enseignants doivent pouvoir s’inscrire aux animations qui les intéressent. Au final, ce sont les 18 h qui sont obligatoires !

Alors, bienvenue à M@gistère comme support pour aller plus loin mais certainement pas comme base de formation !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 145


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan