Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS  / Pétitions / Divers 


fontsizedown
fontsizeup

Assemblée générale de la Fédération des Oeuvres Laïques

lundi 20 juin 2016

Vendredi 17 juin, à 18h30, se tenait l’assemblée générale de la F.O.L. Ce fut l’occasion d’interpeller le représentant du Conseil Départemental sur sa politique en direction des classes de découvertes.

Comme chaque année, en présence de chacun de ses membres mais également de ses partenaires, c’était l’occasion pour le président de la fédération de la Drôme de faire le bilan de l’année écoulée et de présenter le projet fédéral de la F.O.L. 26.

Rapport moral du président, rapport d’activités pour chacun de ses secteurs (Culture - éducation, Vacances pour tous - classes de découvertes, Vie associative, UFOLEP et USEP) et rapport financier ont été présentés.

Membre de droit, le SNUipp-FSU 26 essaie de participer le plus régulièrement possible aux travaux de la fédération. Lors de cette AG, ce fut l’occasion pour son représentant d’interpeller l’adjoint du Conseil départemental (CD).

Le CD est en effet partenaire essentiel de la F.O.L. pour son soutien financier et logistique lors des différents événements, manifestations et séjours organisés dans le département.
Jusque-là, le CD avait fait le choix de favoriser le départ en classes de découvertes des élèves du premier degré drômois. Même si cela ne fait pas partie de sa compétence, cette aide financière était la garantie d’une équité de traitement pour l’ensemble des élèves mais également un soutien fort pour les équipes enseignantes qui, chaque année, se démènent pour boucler le budget important de ces projets, sachant que dans la Drôme, l’inspection académique a depuis longtemps limité à 25 euros par enfant et par nuit la participation des familles.
Par exemple, pour un départ sur le centre de Jard sur Mer, le CD finançait le séjour à hauteur de 10 euros par enfant et par nuit, les municipalités s’alignaient la plupart du temps sur ce montant.
Même si de la bouche de son représentant, le CD reconnaît l’importance toute relative de cette subvention (0,029% du budget annuel), il n’empêche que son choix de se recentrer sur les élèves de collège est assumé.
Alors que lors de sa prise de parole, il encensait la F.O.L. pour ses actions incontournables, 150 ans après sa création, auprès des jeunes et surtout comme partenaire de l’École et acteur fort de l’Éducation populaire, ce monsieur n’a pu s’empêcher de considérer malgré tout ces subventions comme un coût et non pas comme un investissement sur l’avenir... Tout le contraire de ce qu’il venait d’énoncer.

Comment s’entendre quand on ne parle pas le même langage ?

Il s’agit pourtant bien là de choix politiques ! Quand on sait l’intérêt, pour certains élèves de ces séjours, pour le vivre ensemble, la découverte d’un milieu trop souvent inconnu, la possibilité offerte de quitter son quartier, sa famille souvent pour la première fois, on ne peut que déplorer ce type de décision.
Que connaissent-ils, ces messieurs du Conseil départemental, de la vie d’une classe durant une semaine ou plus ? de l’énergie nécessaire pour sa préparation, pour récolter les fonds, pour s’assurer que tout est mis en place pour le bon fonctionnement de la classe en dehors de ses murs et surtout la sécurité totale, physique et affective, de l’ensemble des élèves ?
Ont-ils déjà croisé le regard de ces enfants, âgés à peine de 10 ans et qui voient l’océan pour la première fois ? Ont-ils entendu ces mêmes élèves, quelques années plus tard, évoquer avec toujours la même intensité leurs souvenirs d’un séjour à Buis les Baronnies ou à Jard sur Mer ?

Quel gâchis, quel dommage !

Parce qu’au SNUipp-FSU 26, on n’a pas l’habitude de baisser les bras, parce qu’on pense qu’aucune bataille n’est perdue d’avance, une action est lancée : que tous ceux concernés de près ou de loin par ce sujet s’adressent au président du CD pour dire leur désaccord avec cette décision et leur volonté de trouver une solution de financement pérenne pour les classes de découvertes pour les élèves de la Drôme.

Adressons nos doléances à :
M. le président du Conseil départemental de la Drôme
26 Avenue du Président Herriot
26026 Valence

Tous y sont invités : les enseignants, les classes, les parents... tous ceux qui pensent qu’il ne faut pas abandonner ces beaux projets.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 57


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan