Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES  / CAPD 


fontsizedown
fontsizeup

Mouvement, groupe de travail du 13 décembre

jeudi 15 décembre 2016

Mardi 13 décembre 2016, les délégués du personnel du SNUipp-FSU26 ont participé à un groupe de travail à la DSDEN prévu pour traiter des circulaires départementales sur le mouvement, sur les postes à profil et sur les temps partiels. Ce dernier n’a pas été abordé, l’administration n’ayant transmis aucun document aux délégués SNUipp-FSU26 du personnel sur ce thème…

En ce qui concerne la circulaire du mouvement, l’administration a réaffirmé son opposition à l’organisation d’une véritable seconde phase du mouvement comme le réclame depuis de nombreuses années le SNUipp26, néanmoins, les personnels sans poste après le 1er mouvement se verront proposer « une fiche de dialogue » dans laquelle ils pourront préciser ou modifier les vœux formulés dans le mouvement initial mais sans avoir connaissance des postes restant à pourvoir !… élément qui selon les délégués SNUipp-FSU26 du personnel est prépondérant pour le respect de l’équité indispensable aux dernières affectations. Cette nouvelle fiche de dialogue permettra également de recueillir des éléments personnels pouvant aider à l’affectation provisoire des personnels. Cependant, elle obligera les collègues à préciser 10 secteurs sur les 24 que comptera le département. Ces secteurs seront différents des zones géographiques du mouvement, ils seront calqués sur les secteurs des collèges : pour les délégués SNUipp-FSU26 du personnel cela ne va pas simplifier les opérations de mutation mais permettra à l’Administration de nommer des personnels loin de chez eux tout en respectant « leurs vœux ».

Les points de stabilité dans le poste ne seront attribués qu’après 5 ans dans le poste en classe ordinaire, cette modification annoncée dans la circulaire publiée l’an dernier rentre en vigueur pour le mouvement 2017.

En ce qui concerne la bonification pour rapprochement de conjoints, la circulaire ministérielle sur la mobilité des personnels dans le cadre d’une mutation interdépartementale, peut porter sur la résidence privée. Le SNUipp a demandé à ce que cette mesure s’applique également au mouvement intradépartemental.

C’est la dernière année que les points de bonification pour les personnels nommés en ASH sans l’avoir demandé seront attribués, à partir du mouvement 2018, aucune bonification ne sera donnée dans ce cas-là.

Les délégués SNUipp-FSU26 du personnel ont réaffirmé leur souhait de voir les différentes bonifications réduites pour que l’élément principal du barème reste l’AGS comme le précise d’ailleurs la circulaire ministérielle sur la mobilité des personnels : « Il convient de veiller à ne pas multiplier les éléments du barème afin que celui-ci demeure lisible pour l’ensemble des personnels. » Pour les délégués SNUipp-FSU26 du personnel, ce n’est pas la suppression de quelques bonifications choisies arbitrairement par l’administration qui permettra une lecture plus lisible du barème et une affectation plus juste pour l’ensemble des personnels.

L’administration s’est engagée à faire en sorte que les temps partiels de droit, PACD, demande de disponibilités, postes à profil, soient traités avant le 30 mars, date d’ouverture du serveur.

Les délégués SNUipp-FSU26 du personnel ont demandé que le nombre de vœux géographiques (4) à saisir obligatoirement au mouvement 2017, soit réduit à 1, minimum précisé par la circulaire ministérielle sur la mobilité des personnels : « Les enseignants du 1er degré devant recevoir obligatoirement une affectation à la rentrée scolaire formuleront des vœux précis (école) et au moins un vœu géographique (secteur, commune, regroupement de communes, département). » ; les délégués SNUipp-FSU26 du personnel pensent que l’essentiel des affectations sur zone géographique s’effectue sur le 1er vœu. C’est pourquoi, ils ont demandé que leur soit communiqué le nombre de personnes affectées dans leur 1er vœu sur zone géographique au mouvement 2016. La DIPER s’est engagée à le leur communiquer, ils pourront ainsi appuyer cette demande si cela se confirme.

Le SNUIpp-FSU26 a par ailleurs réitéré son souhait de voir les postes REP et REP+ soient sortis des vœux géographiques afin d’éviter qu’ils soient pourvus par défaut. L’IENA continue de s’opposer à cette demande prétextant une stigmatisation des ces postes. Or cette procédure existe déjà pour de nombreux postes (direction, maître E, maître G…) et vient juste confirmer une spécificité bien réelle.

Dans l’ensemble, l’administration est restée sourde à nos revendications, les quelques modifications de bonification se sont faites au détriment des collègues.

Concernant les postes à profil, les délégués SNUipp-FSU26 du personnel ont relevé une confusion de la terminologie des postes à exigences particulières, communément appelés postes à profil par l’administration (référent, directeur de REP ou REP+, directeur d’école de + de 10 classes, classe d’immersion, PDMQDC…). Les délégués SNUipp-FSU26 du personnel se réjouissent qu’une de leur revendication ait enfin été entendue. Dorénavant, l’affectation sur ces postes s’opère selon une procédure identique : passage en commission puis participation au mouvement avec respect du barème.

Le bilan de ce groupe de travail fait apparaître que les orientations envisagées par l’administration restent peu satisfaisantes (il ne s’agit que d’un groupe de travail ne pouvant acter aucune décision en l’absence ,regrettée, de la DASEN). Les délégués SNUipp-FSU26 du personnel continueront à porter leurs revendications afin que le mouvement se déroule dans des conditions plus équitables pour les personnels.

Les délégués SNUipp-FSU26 du personnel

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 470


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan