Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES  / GT divers 


fontsizedown
fontsizeup

GT circulaire mouvement 2021

mardi 8 décembre 2020

Le SNUipp-FSU 26 a participé le 8 décembre 2020 au groupe de travail relatif à l’examen du projet de circulaire départementale du mouvement 2021.

Le nouveau fonctionnement du mouvement est désormais en place depuis un an. Il y aura peu de changements cette année. Pour autant, le SNUipp-FSU 26 a réaffirmé son désaccord profond avec cette organisation. Il a dénoncé une nouvelle fois l’objectif poursuivi par l’administration de faire primer les besoins des services de pourvoir un maximum de postes sur l’ensemble du département au détriment des souhaits réels des collègues.

Quand l’administration se félicite d’avoir eu seulement 17 personnes parties en extension de leur vœu large l’année dernière, le SNUipp-FSU 26 rappelle que ces chiffres ne montrent pas toute la vérité. En effet, ils oublient par exemple les collègues nommé.es à titre définitif en tant que titulaire de secteur à Romans ou dans le Nord et affecté.es provisoirement pour l’année dans le sud du département ou alors ceux qui ont été conseillés par l’administration et qui ont multiplié leurs vœux larges, se voyant nommés loin de chez eux en l’ayant demandé !
Ceci était encore impossible il y a 3 années de cela.
L’administration est devenue maitresse dans l’art d’obliger les collègues à faire des demandes, soit disant dans leur intérêt, alors qu’il ne s’agit en réalité que d’améliorer leurs statistiques.

Le SNUipp-FSU 26 a rappelé ses revendications pour améliorer le fonctionnement et la transparence du déroulé des opérations du mouvement :
- Une réelle phase d’ajustement avec saisie des vœux et publication de supports restés vacants à l’issue de la 1ère phase du mouvement,
- La suppression des Modules d’Unité de Gestion et des vœux larges,
- La modification des éléments du barème afin que l’AGS soit son élément principal,
- Avoir la possibilité de faire un réel recours suite à une affectation non demandée,
- L’abandon du profilage de postes et sa généralisation notamment en ULIS École.

À défaut, et le SNUipp-FSU 26 a porté l’importance d’avancer le calendrier des opérations du mouvement dans le temps. Sur ce point, la secrétaire générale a indiqué que les résultats seraient probablement diffusés tout début juin.
Concernant le rapprochement de conjoint, le SNUipp-FSU 26 dénonce une fois de plus, l’attribution de ces points sur le lieu d’exercice du conjoint plutôt que sur son lieu de vie.
Pour l’autorité parentale conjointe, si celle-ci est réellement dans l’intérêt de l’enfant, le SNUipp-FSU 26 demande que les points soient attribués sur le commune d’école de l’enfant.
La secrétaire générale répond que le canevas national ne le permet pas. Elle fera toutefois remonter ces remarques au niveau académique.

Un changement de taille cette année, les collègues ayant obtenu un congé parental à partir du 1er septembre 2020 garderont leur poste et ce sur toute la durée du congé parental. Il s’agit d’une mesure de protection pour ces collègues.
Pour les collègues ayant obtenu un congé parental avant le 1er septembre 2020, les bonifications antérieures restent valables.

Le SNUipp-FSU 26, conjointement avec le SGEN-CFDT, a demandé que les postes de titulaire de secteur soient enlevés du MUG Enseignement.

L’administration a ajouté un paragraphe pour essayer d’expliquer le principe de l’extension du vœu large, dans le cas où aucun des vœux de l’écran 1 ainsi que le vœu large obligatoire n’aient été attribués. C’est un échec … Dommage, l’idée était bonne …
Ce qu’il faut retenir c’est que l’algorithme, créé par les services répond principalement aux besoins de ces derniers, c’est à dire, là où il faut des enseignant.es en priorité.

Une formulation concernant les titulaires de secteur de circonscription a été relevé par le SNUipp-FSU 26 : « Le titulaire de secteur de circonscription pourra être amené à effectuer son service au-delà de sa circonscription de rattachement, sur un secteur limitrophe. » Or, cette phrase est mensongère car l’expérience de l’année passée nous a montré que les services pouvaient être effectués à l’autre bout du département.

Une dernière information donnée par l’administration : cette année, il sera possible d’effectuer sa demande de temps partiel de façon dématérialisée. Les demandes papier resteront valables.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2986


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan