Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / PES et Début de carrière 


fontsizedown
fontsizeup

COMPTE RENDU DE LA VISIO DU 9 AVRIL

ENTRETIEN PROFESSIONNEL DE MAI POUR LES PES

AVEC YVAN MOULIN ancien professeur agréé en EPS formateur et responsable du site à l’ESPE de Grenoble

samedi 1er mai 2021

Résumé de la réunion en distanciel du vendredi 9 avril, concernant l’oral de titularisation que les PES vont passer à partir du 3 mai jusqu’au 19 mai.

Durant la visio, plusieurs points ont été abordés, tout d’abord le but de cet oral, puis les attentes du jury, le choix de la situation professionnelle, la posture à avoir et enfin un questionnement sur le métier.

1) Pourquoi cet oral / son but
Cet oral a été mis en place sans doute pour s’assurer qu’il n’y ait pas trop de démission en cours d’année (un fonctionnaire en formation coûte cher), et embaucher un fonctionnaire sans être sûr qu’il soit opérationnel un certain temps peut se comprendre. L’objectif est aussi de savoir pourquoi vous avez voulu devenir fonctionnaire de l’état et si vous mesurez bien les droits et devoirs afférents à cette situation.

2) Les attentes du jury
Il faut les rassurer pour leur montrer qu’ils ont raison de vous embaucher !
Mise en situation durant la visio : Si vous étiez jury, quelles questions poseriez-vous ?
-  Questions didactiques
-  Comment se passe l’année en classe ? (autorité/ressenti/gestion de classe/analyse de pratiques/remise en question)
-  Quels sont les liens de la situation d’apprentissage proposée avec les autres cycles ? Prolongements ?
-  Quelles relations avec les élèves ? avec les parents ?
-  Comment gérer l’hétérogénéité de la classe ? Elèves en difficulté comme élèves performants ?
 Point d’attention sur la capacité de bienveillance et de prise en compte des besoins des élèves.
Si le choix de la situation professionnelle porte sur la présentation d’une séance, les questions du jury seront, sûrement, dans un premier temps, d’ordre didactique puis pédagogique.

3) Choix de la situation professionnelle à présenter
Cette situation doit être un moment d’enseignement : un morceau de séance, de séquence d’une discipline qui peut être autre que français mathématiques, une sortie ou un moment « un peu exceptionnel » (projet, gestion pédagogique, …). Le choix de votre situation doit vous animer, vous intéresser, ça peut être un moment qui vous a demandé un travail de réflexion, dont vous n’êtes pas satisfaits mais pour lequel vous avez des idées de remédiations, …
Il faut avoir en tête, que pour apprendre les élèves doivent être touchés émotionnellement, vivre des aventures. C’est en étant acteur, que les élèves construisent leurs savoirs et pas en se conformant à des injonctions d’adultes dont ils ne comprennent pas le sens.
Notre travail est de faire en sorte que les élèves deviennent des citoyens autonomes et qu’ils « s’émancipent » comme le dit Christine Passerieux
C’est important de comprendre qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation, le tout est de ne pas avoir peur de se tromper, l’important est d’analyser le « pourquoi » et de montrer ses capacités à réagir, à s’améliorer. C’est en faisant des erreurs que l’on apprend ! (ça vaut pour les élèves comme pour les profs).

 Faire une analyse réflexive de la situation (de ce qui n’a pas marché, se demander pourquoi puis « comment je pourrais faire autrement pour que ça fonctionne »).

4) La posture
Pendant l’entretien rien n’est précisé concernant le matériel qu’il est possible ou non d’emmener le jour de l’oral.
Conseil : prenez avec vous des feutres/craies de tableaux, un stylo (pour faire un schéma si besoin), des productions d’élèves, …. Si le jury ne vous interdit pas de vous en servir alors utilisez-les ! (ça fait bonne impression : vous êtes déjà bien dans la peau d’un(e) enseignant(e) et que vous êtes à l’aise dans une présentation).
Avant l’entretien prenez une grande inspiration puis faites ce que vous savez faire !

5) Questionnement sur le métier
Questions possibles lors de l’entretien :
 Si choix d’une situation lors d’une sortie :
-  Qu’est-ce la sortie a modifié dans votre relation avec les élèves ?
-  Quels sont les liens interdisciplinaires ?
-  Y a-t-il eu un travail avec des intervenants extérieurs ? Quelle plus-value ? Quels risques ?
 Le statut de fonctionnaire :
Il doit transmettre et représenter les valeurs de la République (respect, langage, non-violence, laïcité,…)
Cas d’école : Des parents refusent que leur fille participe au cycle de natation qui s’apprête à commencer. D’après eux, le fait de se montrer en maillot de bain, soit, à moitié nue n’est pas convenable.
Que devez-vous faire ?
Demander à les rencontrer en rendez-vous
Arguments à avancer lors de ce RDV :
-  Les laisser exprimer leurs craintes mais leur rappeler que la scolarité de leur enfant est soumise aux programmes scolaires, que c’est l’institution qui impose la pratique de la natation.
-  La natation est imposée car il est primordial de savoir nager pour sa propre sécurité (savoir se sortir de l’eau) et pour celle des autres (pouvoir les sortir de l’eau).
-  Savoir nager permet aussi de pratiquer des activités et des jeux aquatiques, de s’amuser.
-  Ne pas participer aux séances de natation exclurait leur fille du groupe classe.
Si le rendez-vous ne fait pas changer la position des parents, en parler à la directrice ou au directeur pour qu’elle/il les rencontre éventuellement. La situation peut également être exposée à son IEN pour y trouver du soutien. Ce dernier peut faire un courrier officiel aux parents, voir même les rencontrer.

En conclusion on pourrait dire qu’il convient de montrer dans cet oral :
- Que vous avez « endossé pleinement le costume d’un(e) enseignant(e) du service public (déontologie, éthique, respect des élèves, respect de la laïcité,…) ;
-  Que vous restez encore un débutant qui fait quelques erreurs mais qui a la volonté et les moyens de se remettre en question pour évoluer dans les années futures ;
-  Qui a compris dans son année de stage quels sont les éléments essentiels qui peuvent mettre les élèves en situation d’apprendre et de gagner ainsi son autonomie ;
-  Que vous restez motivés pour ce métier après une année finalement probatoire pour vous.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 3391


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan