Retour accueil

Vous êtes actuellement : CARRIERE  / Changer de département 


fontsizedown
fontsizeup

Mouvement national sur postes à profil (PoP)

lundi 8 novembre 2021

Mise en place d’un mouvement national sur postes à profil

- Un appel à candidature aura lieu à partir de fiche de poste disponible via l’application « Colibris » accessible depuis I-prof et SIAM. 

- Le serveur ouvert le 04/11 a connu pas mal de dysfonctionnements au cours de la première journée. Le 08/11, le PIA était inaccessible...

- Puis une commission présidée par le-la DASEN s’entretiendra avec les candidat-es aux postes de chaque département concerné.

- L’agent·e choisi·e par le-la DASEN sera affecté·e sur ce poste au 1er septembre suivant, et obtiendra le bénéfice de la mutation par ineat/exeat “automatiques” dans le département.

- L’agent·e aura alors l’obligation d’occuper ce poste sur une durée minimale de 3 ans, à l’issue de laquelle il-elle bénéficiera d’une majoration de 27 points sur tous vœux pour les permutations ou de la possibilité de réintégrer son département d’origine s’il ou elle ne souhaite pas rester dans le département obtenu.

- Les postes non pourvus seront reversés dans le mouvement intradépartemental, les DASEN choisissant de conserver le profilage ou de l’attribuer au barème.

Les postes proposés

Quatre « typologies » sont présentées nationalement :

- Enseignants (ENS) : 174 postes

- Direction (DIR) : 37 postes de la classe unique à l’école de 19 classes Le nombre de classes n’est pas toujours indiqué.

- Accompagnement, Formation, Référents (REF) : 15 postes

- Conseil, Chargé de mission, Coordination (CCC) : 11 postes

Pour la Drôme, 3 postes :

- PE adjoint à La Motte Chalancon (circonscription Crest)
- Direction 3 classes école de La Laupie (circonscription Montélimar)
- Chargé de mission Ruralité Diois (circonscription Crest)

Les PE de tous les départements pouvant postuler, si des collègues de la Drôme étaient intéressé·es par l’un de ces postes, il leur faut impérativement participer au « mouvement POP » pour le demander.

La liste complète des POP par département :

PDF - 43 ko
Postes PoP 2021

Calendrier

- 28/10/21 Publication de la note de service (BO du 28/20/2021)
- 04/11/21 Ouverture de la plateforme « Info mobilité ». Accessible entre 9 h 30 et 19 h au 01 55 55 44 44
- Du 04/11/21 au 18/11/21 Période de candidature dans l’application « Colibris » ouverture et fermeture à 12h00 (heure de métropole)
- Du 18/11/21 Au 06/01/22 Phase d’instruction des candidatures et d’organisation des entretiens de recrutement.
- 07/01/22 Communication des résultats aux enseignant·es classé·es n° 1 sur les postes à pourvoir
- 10/01/22 Date limite d’acceptation du poste par les enseignant·es retenu·es. Au-delà du 10 janvier 2022, les enseignant·es classé·es en n° 1 et n’ayant pas validé l’acceptation du poste seront réputé·es y renoncer.
- 13/01/22 Pour les postes non pourvus au premier tour, sollicitation des enseignant·es classé·es n° 2
- 17/01/22 Date limite d’acceptation du poste par les enseignant·es retenu·es lors de ce deuxième tour. Au-delà du 17 janvier 2022, les enseignant·es classé·es en n° 2 et n’ayant pas validél’acceptation du poste seront réputé·es y renoncer.
- 20/01/22 Pour les postes non pourvus aux deux premiers tours, sollicitation des enseignant·es classé·es n° 3
- 24/01/22 Date limite d’acceptation du poste par les enseignant·es retenu·es. Au-delà du 24 janvier 2022, les enseignant·es classé·es en n° 3 et n’ayant pas validé l’acceptation du poste seront réputé·es y renoncer.

Le point de vue du SNUipp-FSU

Le SNUipp a dénoncé cette attaque frontale. En l’absence de bilan complet des LDG mobilité, cette évolution est clairement guidée par une volonté idéologique de casser le cadre collectif des règles de gestion.

Ce nouveau mouvement national sur postes à profil n’améliorera pas le taux de satisfaction déjà très bas dans le 1er degré, il risque en plus d’accentuer les déséquilibres entre les départements attractifs et non attractifs. Mais encore, en réduisant de facto le nombre de postes vacants, ce dispositif impactera négativement les mouvements intra-départementaux. Cela rappelle le fiasco qu’a représenté l’expérimentation ECLAIR dans le second degré, abandonnée au bout d’un an. Étant posée comme première étape, cette modalité supplémentaire aura une conséquence sur le calibrage départemental (balance définie dans la plus grande opacité entre le nombre d’entrées dans le département et le nombre de sorties). Dans ces conditions, elle ne fera que réduire les possibilités de sorties par permutations informatiques des départements peu demandés, y compris pour les détenteurs·trices de priorités légales. De fait, certain·es collègues bénéficiant de priorités légales pourraient se voir empêché·es de partir. De plus, les priorités légales sont reléguées au rôle de discriminants puisqu’elles ne seront utilisées que pour départager des candidat·es aux « valeurs professionnelles » équivalentes

Lire ci-dessous le communiqué FSU : Mobilité au mérite : le ministre de l’éducation nationale passe en force

PDF - 122.5 ko
Mobilité au mérite : le ministre de l’éducation nationale passe en force
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 196


SNUipp-FSU de la Drôme - Maison des syndicats - 17, rue Georges Bizet - 26000 VALENCE

Tél : 04 75 56 77 77 / mail : snu26@snuipp.fr
Mentions Légales


Agrandir le plan